Copy
Orchestre des Champs Élysées
Voir cet email dans votre navigateur

Du 9 au 17 juin 2017

Beethoven China tour


Présent depuis de nombreuses années en Asie, notamment dans le cadre d’un partenariat pluriannuel avec la Yong Siew Toh Conservatory of Music School de Singapour, l’Orchestre des Champs-Elysées se produira pour la première fois en Chine en juin 2017.

Cette tournée se présente comme l’aboutissement de  notre «Herreweghe Beethoven Projekt», après une intégrale parisienne en mars au Théâtre des Champs-Elysées, deux ans de tournée et plus de quarante concerts à travers l ’Europe avec l’ensemble des Symphonies. Au programme de ce dernier volet, les Symphonies n° 4, 5 et 7.

L’orchestre est accueilli dans les plus belles salles asiatiques : l’Esplanade à Singapour, le Seoul Arts Center, l’époustouflant National Center for the performing Arts à Pékin et le Symphony Hall à Shanghaï.

Les trois concerts en Chine s’inscrivent également dans le cadre du Festival "Croisements", rendez-vous culturel français  devenu au fil des ans  incontournable sur le territoire chinois.



 

Retours de presse

Brahms Sublimé !


CLASSIQUENEWS / 25 ans que l’Orchestre des champs-Élysees défend les vertus sonores, esthétiques, pédagogiques des instruments anciens: les apports en sont multiples dans la précision et la caractérisation des timbres plutôt que le volume ; dans l’acuité renforcée du geste expressif aussi car bien sûr il ne suffit pas de jouer sur des cordes en boyau pour sublimer une partition. Il faut évidemment soigner (aussi, surtout) sa technique (jeu d’archet, etc…), ou aiguiser son style. Mais ici si l’auditeur et l’instrumentiste gagnent une intensité poétique décuplée, l’exigence de précision et d’articulation compensent la netteté souvent incisive du trait et de chaque accent. Autant de bénéfices qui replacent le jeu et l’interprétation au cœur de la démarche… De ce point de vu, 25 ans après sa création, l’OCE porté par la direction affûtée, précise de son chef fondateur, Philippe Herreweghe, affirme une santé régénératrice absolument captivante, dépoussiérant des œuvres que l’on pensait connaître. En lire plus

CLASSICA / Philippe Herreweghe entretient un rapport particulièrement fort avec l’œuvre de Johannes Brahms. Il a déjà enregistré, pour Harmonia Mundi puis pour son label PHI, des œuvres pour chœur et orchestre dont des motets et le Requiem allemand. Herreweghe réussit magnifiquement à entrer dans l'atmosphère de solennité et de drame de la Rhapsodie pour alto. C'est à la fois un hymne et une prière qui reposent sur les couleurs granuleuses des cordes graves. La voix chaleureuse et souple de la mezzo-soprano suédoise Ann Hallenberg s'insère dans cet espace avec une sobriété et une profondeur qui impressionnent. L'expression de l'errance est parfaitement soutenue par les voix d'hommes du Collegium Vocale Gent dont la présence agrandit plus encore l'esprit de solitude. En lire plus

 

 

Copyright © 2017 Orchestre des Champs Elysées, Tous droits réservés.