Copy
Orchestre des Champs Élysées
Voir cet email dans votre navigateur
Editorial
2015 s’est à la fois refermé sur le premier acte de la tétralogie beethovénienne consacrée par notre orchestre aux 9 symphonies et la sortie de l’enregistrement de La Création de Haydn. Formidablement salués par la presse internationale, ces deux événements donnent d’emblée le « la » d’une année 2016 qui s’annonce artistiquement foisonnante.
Pas moins de 20 concerts symphoniques à travers toute l’Europe vont rythmer ces trois prochains mois : Poitiers bien sûr, Paris, mais aussi Vienne, Francfort, Essen, Bruxelles, Milan… Après les brumes symbolistes de Pelléas et Mélisande, l’Orchestre des Champs-Elysées dialogue à nouveau avec Debussy sous la baguette ductile et inspirée de Louis Langrée. Les trois esquisses symphoniques de La Mer feront écho au tristanien Poème de l’Amour et de la Mer d’Ernest Chausson, confié tour à tour à deux voix d’exception, Gaëlle Arquez et Anna-Caterina Antonacci : « La musique d’après Wagner, face à la musique après Wagner », selon le mot de Debussy lui-même.
Première escale à Poitiers le 4 février prochain.

Nouveauté CD

DIE SCHÖPFUNG


Nouvellement paru, le dernier opus de l’Orchestre des Champs-Elysées, enregistré dans le célèbre Flagey de Bruxelles pour le label Phi, est déjà plébiscité par la presse.
Ce qu’apporte Herreweghe à La Création, l'oratorio de Haydn dont il existe pourtant le plus grand nombre de versions, est unique. « Il parvient, dans un geste musical qui relève du miracle, à allier légèreté de ton et émerveillement devant le prodige décrit par la partition » [forumopera].
Ce disque, au même titre que celui des Saisons, sorti en 2014, s’inscrit dans un projet sur plusieurs années mené par l’Orchestre des Champs Elysées et le Collegium Vocale Gent consacré aux grands oratorios de Haydn. Ce cycle se clôturera en mars prochain par Les Sept dernières paroles du Christ, lors d'une tournée à travers l'Europe.

Du 04 au 13 février

LANGREE DIRIGE DEBUSSY


Il y a deux ans à peine, entre deux représentations de Pelléas et Mélisande, Louis Langrée guidait l'Orchestre des Champs Elysées à travers les méandres de la très tempétueuse et virtuose symphonie d'Ernest Chausson, révélant l'orchestre à lui-même dans ce répertoire.
Qui mieux que lui saurait lui montrer le chemin vers ce nouveau monde sonore que demeure encore aujourd'hui La Mer de Debussy, chef d'oeuvre à la modernité intacte.
De Poitiers, résidence et port d'attache, au Théâtre des Champs-Elysées, terre natale, accompagnant tour à tour Gaëlle Arquez et Anna Caterina Antonacci dans le Poème de l'Amour de Chausson, la traversée s'annonce passionnante!

 
Copyright © 2016 Orchestre des Champs Elysées, Tous droits réservés.