Copy
Orchestre des Champs Élysées
Voir cet email dans votre navigateur
Éditorial

L'été s'est achevé à Niort, devant près de 4000 personnes qui fêtaient Les Nuits Romanes et notre Break à Mozart, annonçant le retour de l'Hermione après l’inoubliable aventure new-yorkaise.

Place à présent  à la nouvelle saison 2015/2016, forte de belles promesses artistiques pour notre orchestre : une saison musicale marquée à la fois par l'achèvement en mars d'une trilogie consacrée à Haydn - Les 7 dernières Paroles du Christ, après Les Saisons et La Création -  et l'inauguration d'un très ambitieux projet beethovénien qui va déployer son souffle sur trois années de programmation. Un vaste cycle qui traversera notamment les 9 symphonies, les concertos et la musique pour choeur, présenté à travers toute l'Europe.

Autour de cette ligne de force beethovénienne, l'Orchestre des Champs-Elysées continue de s'ouvrir à de nouveaux territoires musicaux.

Philippe Herreweghe abordera ainsi dès cet automne l'univers orientaliste du Paradis et la Péri de Schumann, retrouvant notamment le Collegium Vocale et la soprano Carolyn Sampson : une pierre précieuse dans le jardin romantique de notre formation. En février, nos musiciens retrouveront Louis Langrée pour de nouvelles amours debussystes. Pelléas et Mélisande était une invitation à aller plus avant dans l'orchestre français du XXème siècle naissant et ses sortilèges. Ce sera chose faite avec ce programme autour de La Mer.

Une programmation dense que nous sommes heureux d'ouvrir à Parthenay, dans le cadre d'un nouveau festival, heureuse initiative en région !

Belle saison à tous !

Du 4 au 6 octobre

WIEN

 

Wien, premier programme de la saison 15-16, est conçu autour de l’orchestre à cordes et du répertoire viennois du tournant du XIXème siècle. Il met en exergue le basculement, notamment artistique, issu des bouleversements historiques majeurs du tournant du XIXème siècle. Pleinement ancré dans le XVIIIème siècle, le concerto de Mozart incarne une idée de perfection et d’hamonie. A cette pureté stylistique s’oppose les deux œuvres de Schubert et Beethoven, initialement conçues pour quatuor à cordes, qui bousculent cet équilibre « classique ». Le caractère visionnaire du Quartetto Serioso de Beethoven a d’ailleurs convaincu le jeune compositeur et chef d’orchestre Gustav Mahler, futur maître de la grande symphonie, d’en réaliser 80 ans plus tard une transcription pour orchestre à cordes.

Parthenay Palais des Congrès 4/10 - Poitiers TAP 6/10

Du 18 au 25 octobre

SCHUMANN:
LE PARADIS ET
LA PERI

 

Inspiré par un poème de Thomas Moore, le Paradis et la Peri, oratorio profane de Robert Schumann, est une quête merveilleuse à travers les paysages, les parfums et les lumières de l’Orient. La Péri, créature féminine ailée de la mythologie persane, née d’un ange déchu et d’une mortelle, cherche, tout au long de son périple, le présent qui sera assez précieux aux yeux des dieux pour qu’elle regagne le paradis dont elle a été chassée. Philippe Herreweghe poursuit ici, aux côtés de Carolyn Sampson dans le rôle titre et du Collegium Vocale Gent, son travail sur le répertoire de l'oratorio romantique allemand, après des réussites unanimement reconnues telles que ses enregistrements pour Harmonia Mundi des deux chefs d'oeuvres de Mendelssohn "Elias" et "Paulus".

Essen Philharmonie 18/10 – Bruges Concertgebouw 23/10 – Bruxelles Bozar 25/10

Les 19 et 20 novembre

BALLADE AVEC
BEETHOVEN

 

L’Orchestre des Champs-Elysées propose, sur plusieurs saisons, une forte thématique beethovénienne autour des neuf symphonies présentées en France et en Europe. En écho à cette intégrale, l’orchestre a souhaité faire découvrir l’autre versant de l’œuvre de Beethoven, celui de la musique de chambre qui offre une palette musicale très large et contrastée, entre classicisme et romantisme. Aux commandes de cette balade, Virginie Descharmes (violon), Hilary Metzger (violoncelle) et Jean-Pascal Guilhot (piano). Le Théâtre de la Coupe d’Or à Rochefort et son acoustique exceptionnelle seront l’écrin parfait pour ce parcours musical. Et notre ancrage en Poitou-Charentes nous mènera également au TAP de Poitiers - où ce programme sera proposé à l’heure du déjeuner mais aussi, de manière plus privilégiée, aux enfants aveugles de l’association SCAAAIS de Poitiers. Au programme, les variations pour violoncelle et piano sur «Nel cor più non mi sento », tiré de La Mollinara de Paisiello, la sonate en sol mineur pour violoncelle et piano op 5 n° 2, le trio en do mineur op 1 n°3.

Rochefort Théâtre de la Coupe d’Or 19/11 – Poitiers TAP 20/11

Copyright © 2015 Orchestre des Champs Elysées, Tous droits réservés.