Copy
Si vous rencontrez des difficultés pour visualiser ce bulletin, consultez la version en ligne
« Que toute joie, tout bonheur se réalisent », c’est le but ultime de la voie bouddhiste. Vivre une joie parfaite et stable, une joie non ordinaire, une joie spirituelle, qui est l’expérience d’un esprit libéré de toute obstruction. Un des ouvrages majeurs de Vénérable Guéshé-la s’appelle « La Voie Joyeuse ».

La joie ordinaire est une sensation très agréable que nous ressentons en dépendance d’une situation ou d’une présence qui nous plaît. Nous avons l’impression que cette exaltation vient de l’objet extérieur, et pourtant cette joie se produit bien à l’intérieur de notre esprit. Si elle est remplie d’amour c’est une joie pure et stable, que nous pouvons d’ailleurs réveiller en nous à tout instant en pensant à notre objet de joie.

La joie venant d’un amour pur ou d'une foi sincère est un vrai bonheur. Si notre joie est mélangée à l’attachement c’est alors un sentiment troublé, dans la surexcitation, et parfois l’anxiété, elle nous agite puis produit un contrecoup de non-joie, un blues. Celle-ci est trompeuse.

Les instructions du Dharma nous offrent une multitude de joies non-trompeuses que nous pouvons installer à l’intérieur de nous et qui ne nous rendent plus dépendants des conditions extérieures pour être heureux. Elles nous enseignent aussi des joies éprouvées avec des niveaux de conscience plus subtils, plus absorbés, ce sont les joies du tantra, appelées félicités. Ce sont ces joies-là qui nous permettront finalement de réaliser la vacuité et nous libérer définitivement de toute souffrance. Cet apprentissage de la grande félicité est issu des instructions de Djé Tsongkhapa, émanation du Bouddha de la Sagesse. Le 6 février prochain, vous pourrez recevoir ses accomplissements… quelle joie !
Le centre Vajrasattva
Retraite à la campagne : La joie
Vendredi 5 au dimanche 7 février
4 méditations sur l’interdépendance des phénomènes avec Bouddha Amitayous Dim 14 février de 10h à 17h30
Désirs, émotions, comment garder l'équilibre Dimanche 28 février de 10h à 13h
Ne pas se décourager dans nos projets
Samedi 13 février de 10h à 13h
Commentaires de l'offrande au guide spirituel
Samedi 27 février de 10h à 17h30
Méditation du mois de février
Événements à venir
Le développement de l’estime de soi
Samedi 12 mars de 10h à 13h
Commentaires de la sadhana « le Joyau du cœur »
Dimanche 13 mars de 10h à 17h30
Être acteur face à la maladie
Samedi 19 mars de 10h à 13h
La signification et la nature de nos rêves
Dimanche 20 mars de 10h à 13h

Témoignage de Jérémy

Respirer!

Ma découverte du bouddhisme fût le fruit du hasard (ou d'un bon karma, comme disent les bouddhistes). Je pratiquais de temps en temps la méditation, et j'étais à la recherche d'un endroit qui puisse me motiver à le faire de manière plus régulière. Et finalement... j'ai trouvé bien plus! Les enseignements m'ont d'abord apaisés. J'en ressortais avec de l'énergie et de la fraîcheur. Puis je me suis rendu compte que les points de vues abordés trouvaient leur place progressivement dans ma vie, et que lorsque j'en venais à vraiment les appliquer, ils me facilitaient bien mieux l'existence. Ainsi les certitudes ont commencés à se fissurer, et la curiosité à grandir. Le bouddhisme est pour moi synonyme de grande joie. La joie d'avoir trouvé un chemin, même s'il ne fait que commencer. La joie de le parcourir, et d'aller vers plus de sérénité, de compréhension et de beauté. La joie d'être arrivé. Comme si la course pour toujours plus, ailleurs, autrement, pouvait ralentir un peu, et pourquoi pas cesser...
 
Jérémy
Copyright © 2016 Centre Kadampa Vajrasattva, tous droits réservés.


Vous souhaitez modifier la façon de recevoir ce bulletin ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences d'inscription ou se désinscrire de cette liste

Email Marketing Powered by Mailchimp