Copy
Si vous rencontrez des difficultés pour visualiser ce bulletin, consultez la version en ligne
Les rumeurs courent et font du bruit, rapides comme un tweet, des rumeurs sur la chute d’un gouvernement, sur l’ascension d’une star, sur une fuite d’infos confidentielles, sur une épidémie. Ça bouge les rumeurs, ça s’effondre, et ça sort de l’on ne sait où, et ça sort de l’ennui, alors nous nous y intéressons un instant en pensant « Est-ce bien vrai ? ». La rumeur amuse puis elle lasse. Elle vit sur le doute du mensonge, elle vieillit vite et ne satisfait pas.

Dans la voie bouddhiste kadampa, nous connaissons l’origine des messages : ils viennent de l’esprit pur de Bouddha Mandjoushri, le bouddha de la sagesse, à travers une lignée ininterrompue. Les messages  se manifestent d’un océan de sagesse infinie, d’une observation juste de l’expérience humaine. Ce sont des paroles de sagesse stables, immuables, à disposition depuis toujours et pour toujours. Ces messages, ce sont des vérités universelles et éternelles, valides. Ils fonctionnent depuis la nuit des temps pour libérer les êtres de leurs souffrances et de leurs problèmes, ils fonctionnent puissamment, calmement, établissent dans les cœurs amour, joie et patience, libération.

Le message ne varie pas. La présentation, elle, s’adapte. Quand Vénérable Guéshé-la a commencé à enseigner en Angleterre, il est ensuite allé voir son guide spirituel tibétain, Vénérable Tridjang Rimpoché, pour lui parler de la difficulté de transmettre le dharma à des occidentaux. Son guide spirituel lui a dit « mes étudiants sont tibétains, tes étudiants sont occidentaux », lui donnant ainsi l’autorisation de changer la présentation. Si les êtres changent, pour préserver le fond, il faut changer la forme.

Ce qui fait qu’aujourd’hui nous avons accès de manière très simple aux instructions les plus libératrices de ce monde, comme celles du Mahamoudra. Elles touchent notre cœur et nous transforment au plus profond. Des messages impeccables, même dans un monde confus, de quoi se réjouir….
Ne plus craindre la mort
Dimanche 8 novembre de 10h à 17h30
Méditation pour un bon cœur
Samedi 28 novembre de 10h à 13h
Programme approfondi
Mercredi de 19h30 à 21h30
Conseils pour une vie heureuse
Samedi 14 novembre de 10h à 17h30
Donner du sens à sa vie
Dimanche 29 novembre 10h à 13h
Méditation du mois de novembre
Événements à venir
Méditation pour un esprit clair
Samedi 5 décembre de 10h à 13h
Soigner les blessures du passé
Dimanche 6 décembre de 10h à 13h
Retraite de Vajrasattva
Du samedi 12 au dimanche 13 décembre
Transmission des bénédictions de Djé Tsongkhapa
Du samedi 6 au dimanche 7 février 2016
Témoignage de Cynthia

Bonjour,

CynthiaJe connaissais déjà un peu le bouddhisme mais je voyais bien qu’il me manquait quelque chose pour relancer la machine.
Je suis donc allée assister à une première réunion du lundi soir et j’ai été heureuse de constater que ce qui s’y passait correspondait à ma recherche.
J’emploie le mot réunion car ce n’est pas tout à fait de la méditation et ce n’est pas tout à  fait un enseignement : je m’explique.

Emma qui nous fait le bonheur de venir de Montpellier parle du thème du soir, prédéfini, puis tout en finesse nous conduit à méditer sur le sujet. Tout de suite après, vient l’explication en profondeur dudit thème qu’elle décortique pour nous avec des exemples très simples, tirés du quotidien, et nous fait cheminer avec simplicité au sein même de l’enseignement.

Enfin, nous repartons avec notre petit exercice pour la semaine… après les échanges conviviaux autour de la boisson chaude si gentiment préparée.

Je suis séduite par cette organisation qui allie enseignement et pragmatisme car que faire d’un enseignement dogmatique et inutilisable dans la vie de tous les jours ?

Hélas, ma petite cervelle (de blonde !) ne comprend pas toujours tout malgré la patience d’Emma et, j’insiste, la grande simplicité des explications fournies. Si certains concepts fondamentaux m’échappent encore (et bien oui, le non soi c’est quand même difficile !!) grâce son optimisme je ne suis pas découragée, bien au contraire, je suis agréablement surprise de constater que je ne m’en fais pas et mon plaisir d’assister aux séances du lundi se renforce de plus en plus.

A tel point que là où je travaille je propose à mon associé de faire une « micro méditation » tous les matins (je précise qu’il n’est pas du tout bouddhiste) et qu’il y trouve du plaisir lui aussi.

Je constate également que c’est dans les petites choses que les réalisations des enseignements apparaissent comme par exemple prendre une pause et essayer d’arrêter le mental, me concentrer pleinement sur ce que je fais sans discussion, écouter attentivement mais vraiment avec attention ce que dit l’autre….

Donc, patience… encore une autre leçon du dharma.

Cynthia
Copyright © 2015 Centre Kadampa Vajrasattva, Tous droits réservés.


Se désinscrire de cette liste    Mettre à jour les préférences d'inscription

Email Marketing Powered by Mailchimp