Copy
Si vous rencontrez des difficultés pour visualiser ce bulletin, consultez la version en ligne
Ce que nous avons tous vécu cet été, c’est impossible de ne pas le partager, car c’est une révélation de tout le bonheur qu’il y a à partager dans ce monde, si chacun y met du sien, et si chacun met en pratique les instructions pour faire grandir sa compassion, sa sagesse. Dans l’introduction au festival, Guèn Rabtèn disait : « Ce que nous créons ici c’est une atmosphère d’harmonie magnifique. Je pense que nous sommes incroyablement inspirés, parce que dans notre monde en général nous voyons beaucoup de tensions, de conflits… Et quand nous sommes ici, nous voyons tout le monde qui essaie de se réunir autour de ce désir de développer un bon cœur. Il y a différentes cultures, langues, expériences, et nous créons ensemble une merveilleuse atmosphère d’harmonie. C’est comme un microcosme d’espoir dans notre monde, et quand nous partons nous ramenons dans notre communauté cette paix intérieure, et nous essayons de la diffuser. »

Oui, le festival d’été a été incroyable. Ce que nous ramenons, c’est ce que nous avons reçu : les instructions orales du Mahamoudra, une lignée d’illumination particulièrement puissante pour nos temps modernes. Les 84 000 enseignements de Bouddha condensés en une pratique. Nous avons confiance de porter dans notre cœur la solution à tous les problèmes humains. Les nouveaux vont recevoir des bienfaits immenses, ceux qui sont plus expérimentés aussi, toute personne qui mettra en pratique ces instructions est assurée de résoudre ses problèmes et découvrir le sens de sa vie. Cette transmission est encore plus rare que celle du Tantra du yoga suprême. A nous maintenant de la pratiquer pour la transmettre correctement et avec pureté, sans modifier ou mélanger les instructions. Ravis de vous retrouver prochainement, avec plus que jamais l’envie de nous encourager collectivement et d’apporter une aide réelle dans notre monde, dans notre région.

A très vite, bonne rentrée à tous.
Inauguration du temple de Kailash
Du vendredi 9 au dimanche 11 septembre
Reprise du programme général
12 sept à Nîmes et le 13 sept à Montpellier
Méditer pour être doux avec soi-même
Samedi 17 septembre de 10h à 13h
Vivre son bon cœur au quotidien
Dimanche 25 septembre de 10h à 13h
Devenir bienfaiteur du centre Vajrasattva
Cliquez pour en savoir plus
Nous y serons place Paul Bec (n°39) !
Dimanche 11 septembre de 9h à 18h
Reprise du Programme Approfondi
Le mercredi 21 septembre à Montpellier
Deux méditations sur la clarté de l'esprit
Samedi 24 septembre de 10h à 13h
Atelier offrandes et pratique chantée
Dimanche 25 septembre de 14h à 17h30
Méditation du mois de septembre
Evénements à venir
Le couple : quelle est la vue bouddhiste ?
Samedi 1er octobre de 10h à 13h
Se sentir protégé dans un monde incertain
Dimanche 2 octobre de 10h à 13h
Initiation à la méditation
Samedi 8 octobre de 10h à 13h
Être clair sur le sens de sa vie
Samedi 22 octobre de 10h à 13h
La pratique des 35 bouddhas
Dimanche 23 octobre de 10h à 17h30

Témoignage

Le festival d’été

Nous sommes nombreux dans la salle de méditation et je pense à tous ceux qui n'ont pas pu venir à cet événement, j’aurais aimé qu’ils puissent écouter les enseignements, voir la joie sur les visages des enseignants, tout cela est tellement encourageant.

Comme un enfant apprend à marcher, quand il trébuche et tombe, il se relève et recommence encore et encore, sous le regard bienveillant de ses parents, pour un jour arriver à marcher. Le festival est un moment privilégié, car il y a tant d’exemples de personnes qui participent à l’organisation de ce festival en étant attentives aux autres, d’amour et de travail pour nous offrir des conditions propices pour la méditation, pour progresser sur la voie de la libération pour nous même et pour tous les autres.

Je suis admirative devant autant de générosité, et lorsque je suis rentrée en France, les questions se sont posées : est-ce que je veux suivre les exemples qu'ils représentent, est-ce que je veux changer, est-ce que je veux travailler pour les autres, ou seulement dire c'est super et ne rien faire ? Parler et encore parler d'amour, sans aucun acte d'amour, est-ce de l'amour ? La préoccupation de soi rend difficile d'agir pour les autres, mais je souhaite continuer à apprendre à aimer et pour cela participer aux activités du centre de Montpellier, pour que de plus en plus de personnes puissent accéder aux enseignements, et puissent trouver le bonheur, la paix intérieure.

Merci Guéshé-La, merci Guèn-La Dekyong, merci à vous tous.

Fiorine
Copyright © 2016 Centre Kadampa Vajrasattva, tous droits réservés.


Vous souhaitez modifier la façon de recevoir ce bulletin ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences d'inscription ou se désinscrire de cette liste

Email Marketing Powered by Mailchimp