Copy
COMMUNIQUE DE PRESSE  - 28 AVRIL 2015
Voir cet e-mail dans votre navigateur

Pétition pour sauver Chalom

Vidéo de Chalom: https://vimeo.com/126204794

Suite à la décision d'euthanasie, cela fait déjà 2 ans et demi que Chalom est dans le refuge de Sainte-Catherine et 8 gardiens différents se sont occupés de ce chien calme et affectueux sans que cela n'ait engendré un quelconque problème. Une demande de grâce visant à sauver Chalom est en cours devant le Grand Conseil vaudois, mais le service juridique et législatif  de ce dernier semble considérer que cette demande serait irrecevable au motif que les animaux seraient assimilés à des choses et qu'une telle demande ne devrait être introduite que pour les humains. PEA lance une pétition pour sauver Chalom et demander à ce que le Grand Conseil traite avec sérieux les questions touchant aux animaux.

_____

Après un recours déposé contre la décision d'euthanasie de Chalom, le Tribunal fédéral a confirmé cette dernière le 9 janvier 2015, notamment car s'agissant d'une question relevant du droit cantonal, les cantons jouissent d'une grande marge de manœuvre.

Le 27 février 2015, le maître de Chalom, Ferenc Weszeli, a déposé une demande de grâce devant le Grand Conseil du canton de Vaud pour sauver Chalom auquel il est extrêmement attaché.

Dans un courrier du 13 mars 2015, le service juridique et législatif du Grand Conseil a émis un préavis signalant que les animaux étaient assimilables aux choses et qu'une demande de grâce ne devrait pas être utilisée pour aider des animaux, mais uniquement des humains.

L'association PEA lance aujourd'hui une pétition demandant au Grand Conseil "de répondre favorablement à la requête tendant à sauver Chalom, de faire tout ce qui est possible pour lui épargner la vie et de considérer avec sérieux les affaires touchant aux intérêts des animaux" (voir la pétition).

Selon Anushavan Sarukhanyan, juriste et membre de l'association PEA "le droit suisse reconnait la dignité de l'animal et l'art. 641a al. 1 du code civil signale également que les animaux ne sont pas des choses. Il est donc inacceptable qu'une instance politique ne tienne pas compte de cette évolution et continue de considérer les animaux comme de simples choses que l'on ne pourrait défendre devant des instances officielles."

L'association PEA a réalisé une vidéo montant que Chalom est un chien obéissant, gentil, joueur et complice: https://vimeo.com/126204794

Celle-ci déclare que "cela fait plus de 2 ans et demi que Chalom est dans un refuge et 8 gardiens différents se sont occupés de ce chien calme et affectueux sans que cela n'ait engendré un quelconque problème."

Selon les défenseurs des droits des animaux "Plutôt qu'une condamnation à mort, d'autres solutions sont possibles pour garantir la sécurité publique: muselière, appareil dentaire en plastique pour chien qui permet d'éviter les morsures, placement du chien chez un spécialiste canin de cette race ou dans un refuge/foyer permettant des promenades, comme celui dans lequel il se trouve actuellement."


Contact:

Anushavan Sarukhanyan, 076 710 15 41


Association PEA - Pour l'Égalité Animale

Chalom observant un hérisson.
Chalom avec son maître Ferenc Weszeli.
Copyright © 2015 PEA, Tous droits réservés.


se désinscrire de la liste    gérer vos préférences d'inscription

Email Marketing Powered by Mailchimp