Copy
Share
Share
Forward
Pour recevoir ces conseils directement dans vos courriels, inscrivez-vous ici.

#43 - Savez-vous écouter?
 

J’ai déjà travaillé au sein d’une équipe qui aurait pu être la plus heureuse sur Terre si ce n’est un tout petit détail non négligeable : notre jeune patron, sans doute bien intentionné, mais inexpérimenté et facilement distrait, avait la mauvaise habitude de ne pas écouter autrui.

Il n’écoutait que quelques secondes, avant de lancer abruptement:
  • « Eh bien! La même chose m’est arrivée le mois dernier… » Il relate son aventure dans une situation semblable;
  •  « Oh! Oh! Oh! Mais savez-vous ce que nous pourrions faire? »… Une autre idée avait jailli dans sa tête;
  • « Mais saviez-vous qu’en fait… » Il fait étalage de ses connaissances sur le sujet;
  • « Mais saviez-vous aussi que… » Et il renchérissait…
Je suis sûre qu’il n’avait aucune mauvaise intention. Cependant, il confondait tout simplement l’action de parler avec celle d’écouter, le dialogue avec le monologue. Étant donné qu’il avait toujours beaucoup de choses à dire, il monopolisait malheureusement la parole sans marquer de pauses suffisamment longues pour permettre à ses interlocuteurs de s’exprimer.
 

 
Au fil du temps, nous parlions de moins en moins durant les réunions auxquelles il participait. Quel était l’intérêt? Finalement, certaines personnes ont cessé de venir, tandis que le moral de l’équipe chutait.

À cette époque, je n’étais pas encore une coach. Je ne possédais pas les capacités nécessaires pour pouvoir aborder le sujet avec mon chef d’équipe. J’ai finalement quitté l’équipe. Il m’est resté de cette expérience la différence entre savoir écouter et ne pas écouter.

J’avoue qu’il m’arrive à moi aussi de ne pas toujours écouter mon interlocuteur, le plus souvent parce que je pense avoir déjà trouvé la solution ou parce que mon esprit est ailleurs. Lorsque je m’aperçois que je n’écoute pas mon interlocuteur, je marque une pause, j’inspire profondément et j’écoute. Je sais maintenant que c’est seulement par l’écoute que je peux apprendre.

Ce n’est que par l’écoute que je peux permettre à quelqu’un d’exprimer le meilleur de sa pensée. En tant que leader, c’est grâce à l’écoute que j’accrois la confiance et que je consolide les liens. C’est grâce à l’écoute que je peux savoir ce qui se passe réellement. C’est grâce à l’écoute que je peux aider les autres à améliorer leur confiance en eux et à devenir des éléments indispensables.

Je ne vous écoute pas si :
  • Je reviens sans arrêt à mes propres expériences
  • Je dis « Mais. Mais. Mais. » chaque fois que vous exprimez une idée
  • Je donne des signes d’impatience en attendant mon tour de parler
  • Je suis perdu dans mes pensées
  • Je pense connaître la solution à vos problèmes
Je vous écoute vraiment lorsque :
  • Je délaisse mes pensées et je concentre toute mon attention sur vous
  • Je vous donne le bénéfice du doute
  • Je suis sincère et je montre de la compassion
  • Je reflète ce que vous avez dit, avec respect
  • Je me mets à votre place pendant un moment
  • Je suis curieux et je vous pose des questions sur vous
Lorsque j’écoute, je peux diriger : vous me suivrez volontiers là où VOUS souhaitez aller. Vous disposerez d’une latitude suffisante pour présenter vos propres solutions, et cette latitude sera respectée. Nous instaurerons un véritable échange d’idées. Notre relation de travail sera fondée sur la confiance et des discussions ouvertes.

Votre plus précieux outil, en tant que leader, demeure l’écoute.
 
~ Dominique

 
LinkedIn
LinkedIn
Website
Website
Email
Email
Twitter
Twitter
S'abonner