Copy
Share
Share
Forward
Pour recevoir ces conseils directement dans vos courriels, inscrivez-vous ici.

#40 - Rester à flot!

Vous n’êtes pas sans savoir que les coachs ont eux aussi des coachs. Ils  et elles nous permettent de continuer à participer pleinement à notre propre épanouissement et donc de mieux remplir nos fonctions de facilitateurs auprès de nos clients.  Lors de ma dernière séance de coaching, le mot «flottabilité» ou capacité de rester à flot, a, si j’ose dire, fait surface, et cela m’a réellement intriguée.  Ce mot merveilleux m’a fait sourire tandis que des expressions comme «résilience en face de l’adversité»  me font tendre les muscles dans l’attente des prochains assauts.  Qu’en est-il de ce mot qui fait disparaître la tension logée entre mes deux épaules?
 

Ne vous méprenez-pas: la résilience est une aptitude à la fois utile et nécessaire. Elle nous permet de gérer nos états émotifs et de rebondir quand nous subissons des revers dans nos projets et dans notre existence.  La résilience nous aide à trouver des ressources  au milieu des intempéries, de tirer des leçons et d’en ressortir plus fort. Une très bonne chose en effet.

Et comme nous essayons de faire face à une transformation informatique après l’autre, au processus de modernisation sans fin, au renouveau organisationnel et à la gestion matricielle - sans oublier les nouvelles méthodes et améliorations lancées à la suite les unes des autres - nous, «les pauvres humains» avons peu de temps pour digérer les répercussions psychologiques qui accompagnent ces changements hyperrapides.  Au siècle dernier, le rythme de ces changements était tel que nous pouvions prendre une pause entre chacun d’entre eux; il nous était possible de faire notre deuil du passé, d’assimiler, d’apprendre et d’évoluer. Aujourd’hui, comment pouvons-nous trouver ce moment de répit quand l’histoire n’a ni début, ni milieu, ni fin et que les chapitres sont constamment en train d’être réécrits?

Un changement de paradigme

Voyez la flottabilité, ou le pouvoir de rester à flot, comme un prolongement de la résilience.  Pensez à une bouée en mer: elle est ancrée et flotte au-dessus de l’eau, elle se déplace avec élégance au gré des vagues, est submergée de temps à autre si les eaux sont trop agitées mais revient toujours à la surface. Plutôt que de lutter contre la marée, elle l’accompagne. Et si, au siècle où nous sommes, les êtres humains développaient leur flottabilité: une résilience intérieure qui laisse les vagues monter et descendre, suivre les turbulences, se reposer quand il y a une accalmie, et considéraient le fait d’être secoué(e) et roulé(e) comme un état de choses normal. Moins je lutte, mieux je flotte.

Alors comment faire pour que cette bouée, bien ancrée, qui suit le mouvement des vagues, vous permette de rester à flot?
  • Prenez votre travail au sérieux, mais ne vous prenez pas au sérieux.
  • Concentrez-vous sur le résultat final que vous désirez obtenir.
  • Investissez-vous dans les valeurs qui vous sont chères.
  • Suivez le courant. Essayer de planifier chaque étape et de saisir tous les détails avant de bouger est un moyen sûr de sombrer dans des eaux tumultueuses.
  • Sachez que le beau temps revient toujours.  Lorsque les vents sont forts et que les tempêtes se préparent, savourez chaque petit succès, appréciez comme il se doit les relations humaines et les découvertes quotidiennes.
Rester à flot est inséparable de la résilience.  C’est aussi garder en tête que votre existence est ce que vous vivez en ce moment. Profitez de l’aventure!
 
~ Dominique

 
LinkedIn
LinkedIn
Website
Website
Email
Email
Twitter
Twitter
S'abonner