Copy
S'abonner
Share
Share
Forward

#6 - Prêcher dans le vide

Bon nombre d’entre nous ont déjà connu cette expérience: lorsque vous vous passionnez pour une idée, vous vous mettez à monologuer et continuez sur votre lancée. Et, du même coup, votre interlocuteur commence à décrocher. Mais votre démonstration n’est pas finie: «j’ai encore un point à ajouter, et je tiens à dire également que le projet Y est tout à fait cohérent et que, vu les circonstances, l’approche X surpasse toutes les autres!»

Si vous êtes du genre silencieux, aucun besoin de poursuivre la lecture. Une personne avare de mots ne connaît pas ce type de situation. Pour le reste d’entre nous, l’on se rend compte parfois trop tard, ou pas du tout, que l’on prêche tout seul, dans le vide.

Bien sûr, il n’y a rien de mal à vouloir vous montrer persuasif. La plupart des gens ont besoin qu’on leur expose des arguments clairs et précis pour adopter un nouveau point de vue et il est possible que vous soyez la seule personne à être en mesure de leur fournir ces arguments. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès. Parce que plus vous cherchez à montrer que vous avez raison, moins vous aurez de chance de parvenir à vos fins. Quels indices vous révèlent que vous monologuez dans le vide? 
  • Personne ne pose de questions et vous n’entendez qu’un «ouais» de circonstance
  • Personne ne se souvient des points essentiels que vous avez abordés
  • Vous perdez le fil de vos pensées et personne ne sait où vous en êtes
  • Vos auditeurs vous regardent d’un œil terne et leur langage corporel affiche une certaine impatience
Pourquoi ne pas vous demander: «Qu’est-ce que cela leur apporte?». Vous pouvez également poser la question à l’autre: Que pensez-vous du projet X?». Obtenir un autre point de vue est une manière élégante d’amorcer une véritable conversation à même de déboucher sur un terrain d’entente. C’est aussi pour vous l’occasion d’apprendre quelque chose de nouveau, de remettre en question vos propres hypothèses.
 
Donc pour ceux qui sont peu loquaces, aucun souci, ils peuvent ignorer ce conseil.  Pour le reste d’entre nous, voyons comment mettre ceci en pratique, en particulier lorsqu’ une nouvelle idée nous galvanise. 

Je pourrais continuer… mais je préfère vous entendre. Pourquoi ne pas essayer de répondre aux deux questions figurant ci-dessus et me dire ce que vous en pensez.
 
~ Dominique
 
LinkedIn
LinkedIn
Google Plus
Google Plus
Website
Website
S'abonner