Copy
Share
Share
Forward
Pour recevoir ces conseils directement dans vos courriels, inscrivez-vous ici.
#32 - Fermez les yeux à vos risques et périls!

Au début, ils arrivent en petit nombre. Puis, ils se multiplient et sonnent l’alarme à un rythme croissant.  Je fais référence ici aux signes évidents vous disant que vous occupez le mauvais emploi ou que vous êtes dans le mauvais domaine, ou tout simplement que vous allez à contre-courant et empruntez le chemin le plus difficile.

J’ai eu l’occasion d’encadrer un jeune très observateur et très motivé qui venait de changer d’emploi et se posait des questions sur son aptitude à accomplir de nouvelles tâches.  Après tout, il avait fait tellement d’erreurs dans son dernier poste – pas autant au tout début – mais après plusieurs mois alors qu’il connaissait bien les fonctions liées à ce travail. Il avait donc peur de reproduire le même schéma.

Nous nous sommes demandé si son nouvel environnement satisfaisait à la fois ses besoins et  ses intérêts. Il a fait immédiatement remarquer qu’il n’aimait pas son ancien emploi et qu’il le voyait comme une impasse.  Il s’ennuyait tout en rongeant son frein: «j’ai fait des erreurs de jugement et des erreurs tout court!» «Était-ce dû à un manque d’intérêt?», s’interrogeait-il.

Dans son nouveau milieu de travail, toutefois, il aimait les gens, il appréciait le défi qui lui était proposé et ne se sentais pas craintif.  Quel soulagement!  Il s’enthousiasmait à l’idée d’apprendre et se promettait de tout faire en son pouvoir pour maîtriser parfaitement son sujet.

Laissez-moi vous poser quelques questions importantes:
  1. Trouvez-vous que vous multipliez les erreurs ou que vous prenez énormément de temps pour accomplir une tâche?
  2. Êtes-vous impatient(e), irrité(e) et ne cessez pas de regarder l’heure? 
  3. Comptez-vous les taches sur le tapis tout autour de votre bureau?
 

Dans l’affirmative, il est grand temps de partir!
 
Mais, mais, mais, me direz-vous, j’ai des obligations financières, ou bien: je me suis tellement investi(e) pour me trouver là où je suis ou encore: il n’y a rien ailleurs qui correspond à mes aptitudes!  Ma réponse est simple: plus vous reportez votre départ et ignorez les messages d’erreur, plus les erreurs augmenteront et il deviendra par conséquent plus difficile de reconstruire l’estime de vous-même, vos relations et  peut-être votre réputation.

Vous vous devez de préparer intelligemment votre sortie.  Il n’est pas nécessaire de claquer la porte et de perdre ce à quoi vous avez droit.  Ce que bon nombre de mes clients ont remarqué, quand ils entreprennent des démarches pour choisir une nouvelle direction, tout conspire en vue de hâter leur progression.  Ils ou elles font des rencontres fortuites, et voient apparaître des possibilités nouvelles menant à des situations plus favorables et plus en accord avec leurs valeurs professionnelles.

Permettez-moi de vous suggérer ce qui suit:
  • Faites preuve de lucidité: Analysez bien la situation. Trop d’erreurs signifient que c’est le moment de trouver une issue de secours! Renoncer à ce qui ne fonctionne pas finira par faire place à ce qui fonctionne.
  • Soyez honnête envers vous-même: si vous n’êtes plus passionné(e) par ce que vous faites, n’attendez pas le point de non-retour. Dans la mesure du possible, quittez votre emploi durant une période faste. 
  • Préparez-vous: si vous souhaitez vous en aller, considérez votre emploi actuel comme un tremplin vers de nouvelles aventures. C’est le moment idéal pour examiner la prochaine étape en toute sérénité.
Finalement, en cette période de changement continuel, n’oubliez pas de demander le soutien dont vous avez besoin.  Une oreille attentive peut vous permettre d’éclairer votre prochaine démarche.  Il y va de votre santé, de votre bonheur et de votre bien-être!

 
~ Dominique


 
LinkedIn
LinkedIn
Website
Website
Email
Email
S'abonner