Copy

Retrouvez dans cette Newsletter un condensé des dernières activités  de l'Eurodéputé  Ecolo Philippe LAMBERTS. Pour plus de contenu, rejoignez-le sur www.philippelamberts.eu

2015: l'année du pire et (peut-être) du meilleur


L'année 2015 se termine et c'est un euphémisme de dire qu'elle a mis en lumière les carences graves du projet européen tel qu'il est mis en œuvre aujourd'hui. De la crise grecque à celle de l'accueil des réfugiés, de l'impuissance d'agir de manière déterminante sur les conflits à nos portes (Ukraine, Syrie, Libye,...) à celle de prévenir efficacement les actes terroristes, on mesure la hauteur des défis à relever. Ma conviction demeure que ce n'est qu'en partageant leur souveraineté que les citoyen(ne)s européen(ne)s la retrouveront. Mais à politiques inchangées, je crains fort que le rejet de toute idée d'intégration politique au profit d'un repli national aux vertus chimériques ne continue à gagner plus de terrain, au détriment de celle d'une "autre Europe", juste, durable, ouverte et démocratique.
 
Plus que jamais, la mission de l'écologie politique est de défendre et illustrer, de manière résolue et crédible, cette alternative à la pensée unique portée par le gros des familles politiques traditionnelles. Le résultat des élections régionales en France montre bien qu'on est encore loin du compte. Au Parlement Européen, au fil de cette année, j'ai tenté d'apporter ma contribution à la stratégie et aux efforts communs des écologistes politiques; vous retrouverez dans cette lettre d'information quelques-unes des pierres que j'ai apportées à l'édifice collectif des derniers mois.

Je termine en me réjouissant qu'un accord soit intervenu à la COP21 à Paris : si les engagements des 195 pays sont très insuffisants pour atteindre l'objectif de maintenir le réchauffement climatique autour de 1,5°C, une dynamique s'est mise en place qui, moyennant une pression continue de la société civile, peut nous permettre d'y arriver. Le combat pour une planète habitable par tous est loin d'être fini; de notre côté, nous continuerons à nous battre pour que les orientations politiques de la Commission européenne reflètent l'accord signé.
 
Je vous souhaite une fin d'année reposante et ressourçante avec vos proches, et me réjouis de vous retrouver l'année prochaine.

Bonne lecture,

Philippe
 

Attentats terroristes: quelles réactions ?

Les attentats du 13 novembre à Paris ont généré tristesse, indignation et colère. Les réactions politiques n'ont pas traîné (retrouvez ici la mienne). Hélas, au lieu de protéger encore plus soigneusement nos démocraties et nos libertés attaquées, et de choisir des mesures ciblées et efficaces, les réponses qui se dessinent prennent le chemin d'un contrôle généralisé, sans réflexion sur les causes. Le fameux dossier du PNR en est un exemple édifiant. Par ailleurs, les attentats ont occulté les autres états d'urgence, notamment climatique; je m'interroge dans une tribune à lire ici sur le fait que seules les questions de sécurité soient susceptibles de remettre en cause le dogme budgétaire européen.

COP21: après les paroles, les actes!

L'accord de la 21ème conférence des Nations Unies sur le climat est une bonne nouvelle. Il a indéniablement amorcé une dynamique internationale qui était jusqu'ici absente. Bien sûr, si les 195 Etats se limitent à respecter leurs engagements actuels - par ailleurs non légalement contraignants - le réchauffement climatique atteindra, voire dépassera 3°C, ce qui mettrait la survie de l'humanité en danger sur notre planète. Je sélectionne ici quelques éléments positifs de l'accord et quelques points plus problématiques. Retrouvez également ici le texte complet de l'accord.

Transparence sur le lobbying

Le 1er décembre dernier, le groupe des Verts/ALE a lancé Lobbycal, une initiative qui vise à augmenter la transparence sur les rencontres entre députés et lobbyistes. Plus précisément, chaque député du groupe aura la possibilité, sur base volontaire, de publier ici toutes les rencontres qu’il ou elle mène avec des représentants de groupes d’intérêts, des représentants d’Etats membres, des acteurs de la société civile, etc. Retrouvez plus d'informations ici.

Pesticides et OGM: la Commission européenne au service de Monsanto

Le 15 décembre 2015, la Cour de Justice de l'Union Européenne a remis la Commission européenne à sa place pour ne pas avoir proposé de cadre législatif suffisemment contraignant contre les perturbateurs endocriniens, des substances chimiques présentes entre autres dans les pesticides. Une de ces subtances a fait récemment couler beaucoup d'encre: le glyphosate, que l'on retrouve dans l'herbicide Roundup de Monsanto. Cet herbicide est le plus répandu dans le monde et est utilisé à fortes doses sur certains OGMs. L'un d'entre eux vient justement d'être autorisé sur le territoire de l'UE... Lisez l'article complet ici.

L'année des "députés-enquêteurs"

La fin décembre est toujours un moment important pour dresser le bilan de l'année parlementaire écoulée, et identifier les fils rouges qui l'ont jalonnée. À ce sujet, les Commissions d'enquête ont marqué un retour fracassant en 2015. Entre Luxleaks et Volkswagen, le retour en force de cet instrument parlementaire ouvre un certain nombre de pistes de réflexions intéressantes. Lisez l'article complet ici.
Vous recevez ce mail parce que vous avez manifesté un intérêt pour mon travail ou que vous vous étiez déjà préalablement inscrits à ma Newsletter. Vous trouverez en bas de page l'option "unsuscribe from this list" pour vous dés-inscrire, si vous le souhaitez.
Email Marketing Powered by Mailchimp