Copy
Le Parti Chrétien-Social du Valais romand (PCS VR) est au centre-gauche de l'échiquier politique valaisan :

– Nous préconisons une démarche d'écoute et de conciliation entre l'économie, le social et l'environnement.

– Nous construisons une politique qui met la personne humaine au centre des préoccupations.

Communiqué de presse du 28 septembre 2014

Réaction aux résultats des votations du 28 septembre 2014

 

Les assureurs vont pouvoir continuer à simuler la concurrence
 

 
C'est avec beaucoup de déception que le Pari Chrétien-Social du Valais romand (PCS VR) a pris connaissance des résultats de la votation populaire de ce dimanche 28 septembre, en particulier vis-à-vis du refus très marqué de créer une caisse publique d'assurance-maladie. La volonté d'instaurer une véritable solidarité s'est heurtée à une campagne violente et à la limite de la désinformation menée par les assureurs.
Quant à la modification du taux de TVA dans la restauration, la population suisse semble l'avoir rejetée par crainte de voir les prix des produits de base augmenter par effet de compensation.


 
Caisse publique : cet échec ne doit pas signifier la fin des efforts pour plus de solidarité et de transparence
Le résultat global constitue une déception pour le PCS, tant au niveau suisse que valaisan. Certes, pour le Valais, les craintes de pertes d’emplois ont fortement incité les citoyens à se positionner contre ce projet. Qu’adviendrait-il pourtant si tous les assurés souhaitaient s’affilier à la caisse la meilleure marché ? Cette notion de libre-concurrence est un leurre dans un contexte où l'affiliation est obligatoire et les prestations partout identiques. Les Chambres fédérales doivent impérativement se mettre au travail pour améliorer le système de financement des soins. Celui-ci est en train de devenir un boulet auquel sont attachées de plus en plus de familles, et il constitue un grave handicap pour les caisses des collectivités. Il est nécessaire de revoir la notion de solidarité en matière d’assurances sociales. Malgré ce résultat, allons de l’avant pour maîtriser les coûts de la santé, en s’inspirant par exemple de la SUVA.
 
TVA : la peur d'une augmentation généralisée des prix a parlé
L'issue du vote sur une modification du taux de TVA dans la restauration est probablement liée à la peur. Les citoyens suisses ont laissé parler leur portemonnaie. Ils ne voulaient pas que les prix des denrées de base subissent les effets d'une modification du taux de TVA pour la restauration et soient revus à la hausse.
Ce résultat constitue malheureusement un exemple des difficultés de notre démocratie : une large frange de la population reconnaît la discrimination dont sont victimes les restaurateurs, mais l’ombre de la perte de plus de 700 millions de francs par année dans les caisses publiques a lourdement pesé sur la campagne. Cette initiative constitue un échec du fonctionnement du Conseil National, malheureusement incapable d'élaborer un contre-projet acceptable.

 

Pour le PCS VR,
 
Raymond Borgeat, président, 078 853 74 36, rv.borge@bluewin.ch
Célestin Taramarcaz, secrétaire, 077 403 47 49, celestin@mycable.ch

 
Vous pouvez nous soutenir en devenant membre du PCS VR - en versant CHF 50.- sur le compte postal 17-297374-5 - ou sympathisant - en faisant un don sur le même compte.
Copyright © 2014 PCS VR, All rights reserved.
Email Marketing Powered by Mailchimp
Si vous souhaitez vous désabonner, cliquez ici. Pour mettre à jour vos informations, cliquez ici.