Copy
Voir cette lettre d'information dans votre navigateur | View this newsletter in your browser
DPC NEWS n°68
September-October-November 2014 | September-October-November 2014
ÉDITO | EDITO
[ÉDITO]
Examen non destructif, essai non destructif et contrôle non destructif.
Quelle est donc la différence entre examen non destructif et contrôle non destructif.
L’un de nous a posé la question à un Membre de la Confédération pour les Essais Non Destructifs (COFREND), grand spécialiste en matière de terminologie.
Lire sa réponse dans cet article.
>> Lire la suite
[EDITO]
Nondestructive Examination, Nondestructive Testing & Nondestructive Inspection.
What is the difference between Nondestructive Examination and Nondestructive Inspection?
One of us asked a Member of the French Confederation for Non-Destructive Testing (COFREND), a specialist in terminology.
Read his answer in this paper
>> Read more
INFORMATIONS | NEWS
[INFORMATIONS]
PT/MT - Procédés automatiques de lecture des indications de discontinuités et d’acceptation/rejet des pièces
Dès le début des années 70, de nombreux spécialistes du ressuage étaient arrivés à la conclusion que ce ne serait qu’en remplaçant l’observation humaine, qui est sujette à des fluctuations imprévisibles, par un système qui détecterait les indications fluorescentes avec un haut niveau de confiance, qu’il serait alors possible d’améliorer de façon significative la reproductibilité et la fiabilité du contrôle par ressuage fluorescent.
Un contrôleur examine des pièces dont généralement plus de 60-70 % ne nécessite pas d’être examinées, au risque de laisser passer des pièces qui, elles, le nécessitent, tout simplement par relâchement de sa vigilance, un peu comme un conducteur qui finit par s’endormir au volant de sa voiture en roulant sur une longue route toute droite. L’utilisation de « pièces fantômes », comme en contrôle dans l’industrie automobile, n’élimine pas le risque de laisser passer des indications.
>> Lire la suite
[NEWS]
Automatic processes for discontinuities indication reading and part-acceptance/rejection.
In the early ‘70s, many PT specialists came to the conclusion that the only way to improve significantly the reproducibility and the reliability of the fluorescent penetrant inspection would be not to use human eyes, subject to unavoidable variations, but to use instead a system detecting fluorescent indications with a high level of confidence.
As a general matter, at least 60 to 70 % of the parts that an inspector checks would not need to be inspected, with a risk that, as his watchfulness decreases, he could not detect defective parts, a reaction somewhat similar to a driver who falls asleep while driving for too long on a straight main road. Using “ghost parts,” as in the car industry, does not prevent such a failure.
>> Read More
SURPRENANT MAIS VÉRIDIQUE | OLDIES BUT GOODIES
[SURPRENANT MAIS VÉRIDIQUE]
Un malheureux malentendu.
Les roues d’avion sont constituées de deux flasques assemblés par des boulons, un boulon étant un ensemble constitué d’une vis et d’un écrou.
Le coût de ces vis explique pourquoi elles sont contrôlées avant d’être réutilisées, tandis que les écrous sont jetés pour des raisons de sécurité.
Le but du contrôle est de détecter des amorces de rupture qui s’initient dans une direction perpendiculaire à la contrainte maximale de tension. Elles peuvent apparaître, au congé de raccordement, au début ou en fond de filetage.
La rupture d’une vis engendre des érosions de la roue. De plus, des vis et/ou écrous cassés sont plus ou moins une sorte de projectiles enfermés à l’intérieur de la roue.
Ces vis étant réalisées en acier à très haute résistance, le contrôle magnétoscopique était considéré comme la méthode de choix.
Jusqu’au jour où… L'histoire prit une autre voie !
>> Lire la suite
[OLDIES BUT GOODIES]
An unfortunate misunderstanding.
Aircraft wheels comprise two flanges held together by bolts, a bolt being a combination of a screw + a nut.
These screws price explains why they are checked before reuse, while nuts are always thrown away for safety concern.
The inspection aim is to detect incipient cracks which start in a direction perpendicular to the highest tensile stress. They may appear in the fillet, at the toe-weld, at the thread top or bottom.
A broken bolt leads to some wheel wearing. Further broken bolts and/or nuts are a kind of bullets more or less locked inside the wheel.
These bolts being made of ultra high-tensile steels, MT was considered as the method of choice.
Till the day when...the story took another way!
>> Read More
Retrouvez plus de 270 articles sur notre site
Find more than 270 papers on our Website

www.http://www.ressuage-magnetoscopie-penetranttesting-magnetictesting-dpc.info


[VOTRE AVIS]
NOUS INTÉRESSE !

Nous, Pierre CHEMIN et Patrick DUBOSC, accueillons tout commentaire, toute idée.

Si vous avez quelques exemples que vous souhaiteriez voir discutés ici, n'hésitez pas à nous fournir toutes les indications utiles. Nous nous engageons à respecter les règles de confidentialité en modifiant les lieux, noms et quelques paramètres pour empêcher l'identification de la source d’information.
Néanmoins, nous sommes convaincus que notre site peut être une sorte de soupape de sécurité : le but N'EST PAS de viser telle ou telle Société, ou tel ou tel auditeur ; mais c’est toujours afin que les utilisateurs réfléchissent et se posent des questions, les vraies, à eux et aux autres.
 
Nous pouvons également fournir un conseil, là encore, à titre confidentiel si nécessaire, n'hésitez pas, s’il vous plaît, à nous poser des questions, pour alimenter notre base de données, concernant : les Fiches de Données de Sécurité (FDS), l'environnement, un nom chimique que vous ne comprenez pas, une gamme de ressuage dont vous avez entendu parler, etc.
Nous avons une multitude d'exemples, certains ne figurant dans aucune spécification / norme, qui permettent la détection de discontinuités, lorsque "les procédés courants ou habituels" ne permettent pas la détection de ces discontinuités
 


[ WE ENJOY ]
HEARING FROM YOU !
 
We, Pierre CHEMIN and Patrick DUBOSC, welcome any comment, any idea. If you have some examples you would like to see discussed here, please give us all the useful indications.

If you require confidentially, we would modify locations, names and some parameters to prevent any traceability.
Nevertheless, we are convinced that our site may be a kind of surge-valve: the topic is NOT to target this company, or that auditor; but it is always to make users think, to make them ask themselves, or others, the right questions.
 
We may also give advice, once again on a confidential basis if needed: please, feel free to ask questions, to document our data basis: about Material Safety Data Sheets (MSDS), about environment, a chemical name you don't understand, a Penetrant process you have heard about, etc.
 We have plenty of examples, some being out of all the specifications / standards, which led to the discontinuities detection, when the "current, normal, processes" prevented discontinuity finding.

 
 
  CONTACT US !  
 
Tweet
Forward to Friend
Copyright © 2014 DPC, All rights reserved.