Copy
Au VIIe siècle, dans sa fureur condamnant à mort Odile, sa fille née aveugle, cependant sauvée par l’amour maternel de Bereswinda, Adalric, duc d’Alsace, était loin de se douter qu’un jour le destin exceptionnel de sa fille traverserait l’histoire et deviendrait un message de foi, d’espérance et de charité pour le XXIe siècle.
 
Abonnez-vous
Sœur Dominique Sabas
Membre de la Congrégation de Notre-Dame
1. REDÉCOUVRONS NOTRE PASSÉ
 1700 

Marguerite Bourgeoys, femme d’audace, de foi et de prière

Redécouvrons ensemble le parcours de Marguerite Bourgeoys, l’une des plus grandes saintes du Nouveau-Monde qui a mis sa vie au service de l’Évangile et de ses frères les plus démunis en qui elle voyait le Christ.  

Une enfance ordinaire. Née le 17 avril 1620 en la ville de Troyes (Aube), Marguerite est la septième des treize enfants d’Abraham Bourgeoys et de Guillemette Garnier. L’ont précédée deux frères, trois sœurs et un autre enfant mort en bas âge. Les cloches n’ont pas sonné pour son baptême en l’église Saint Jean-au-Marché, ce même jour, car c’est le Vendredi Saint, mais à une époque où le quart des nourrissons meure avant l’âge d’un an, on baptise le plus tôt possible.   

Artisan, le père de Marguerite confectionne des chandelles. Sa boutique où il vend ses bougies et les différents produits de sa fabrication occupe le rez-de-chaussée de la maison familiale. Il a également une charge à la monnaie de Troyes pendant les foires de Champagne qui s’y tiennent deux fois par an. Son épouse vient d’une famille de tisserands. Dans la classe sociale de Marguerite, tous les membres de la famille jouent un rôle économique. Filles et garçons apprennent non seulement les techniques du métier paternel mais aussi la lecture, l’écriture et la comptabilité nécessaires au fonctionnement de la petite entreprise familiale.  

Un engagement qui a « ciselé une vie entière ».  Le 7 octobre 1640, quand Marguerite quitte la maison pour aller participer à la procession de Notre-Dame Rosaire, célébration traditionnelle à Troyes en octobre, elle ne soupçonne pas qu’à son retour, sa vie aura changé pour toujours. Elle a 20 ans et le temps est venu pour elle de songer à ce qu’elle fera de sa vie d’adulte ; elle envisage probablement d’accepter une demande en mariage. On peut encore avoir de belles journées chaudes et lumineuses au début d’octobre en Champagne, et la foule qui se presse à la procession, ce dimanche-là, laisse supposer un soleil radieux. « Il y avait tant de monde, nous dit Marguerite, que la procession a débordé l’enceinte du monastère des Dominicains où elle s’était formée. » [...]

Lire la suite du récit

Toute l’équipe de l’Association Marie de Nazareth remercie Sœur Dominique Sabas de la Congrégation de Notre-Dame, pour sa participation à cet email.

Permettre au plus grand nombre de connaître et aimer Marie

« Notre histoire avec Marie » est envoyé chaque samedi grâce à Une Minute avec Marie à plus de 90 000 personnes. Ce service gratuit coûte 1 € par personne et par an.  Votre don de 25 € permettra de faire connaître et aimer la Vierge Marie à 25 personnes supplémentaires. Que la Vierge Marie vous bénisse, vous et tous ceux que vous aimez.  

Je fais un don
« Notre histoire avec Marie » est un mouvement d'éducation, de prière et de foi pour remercier la Vierge Marie, patronne principale de la France, de toutes les grâces déversées sur ce pays qui lui a été solennellement consacré par le voeu de Louis XIII.
"Confions nous à la Vierge Marie, Consacrons nous à son Cœur Immaculé, Consacrons lui nos familles. Nous sommes ses enfants bien aimés" 
Cardinal SARAH à Argenteuil devant la Sainte Tunique
 

      Notre Dame de France propose la Consécration à Jésus par le Cœur Immaculé de Marie

  • 8 Décembre, Fête de l’Immaculée Conception
    neuvaine préparée par Dom Jean Yves de la Communauté Saint Martin
  • 25 Décembre, Noël
    neuvaine préparée par le Père Jaroslav de Lobkowicz LC et « la petite Sentinelle »
  • 16 Janvier, Notre Dame des Victoires
 


   
Abonnez-vous