Copy

Lettre d'information - septembre 2016

C’est avec plaisir que nous vous envoyons la deuxième lettre d’information des Artisans de la transition. Cette nouvelle association œuvre en faveur de la transition en créant notamment des lieux où devenir acteur de cette dynamique. Le meilleur moyen de nous soutenir est de devenir membre !
 
Devenir artisan
Merci de tout cœur aux 184 personnes qui nous ont rejoints à ce jour !
 
Pour plus d'informations sur notre association, rendez-vous sur le site des Artisans.
Nouvelles du climat et de la transition
Longtemps, les défenseurs du climat ont pu songer : « Mon engagement est peut-être vain, mais je dois quand même me battre. » La tendance actuelle montre que leur action est de moins en moins vaine. Paru en mars, un rapport de Nicholas Stern affirme que les émissions chinoises devraient atteindre leur pic en 2025 au plus tard, soit bien avant 2030, objectif de ce pays dans l’accord de Paris.
 
C’était sans compter avec l’annonce, fin juillet, du Gouvernement chinois de son intention de décréter un moratoire sur la construction de toute nouvelle centrale à charbon jusqu’en 2018. De l’autre côté du Pacifique, les élus californiens ont eux aussi créé la surprise en acceptant, à une confortable majorité, la loi climat la plus ambitieuse des Etats-Unis. Ces avancées envoient un signal d’espoir : elles disent que le pire n’est plus sûr. Ce qui a de quoi donner élan et courage à tous les artisans de la transition.
Accord de Paris en route vers la ratification
La ratification par la Chine (20 % des émissions mondiales) et les Etats-Unis (18 %) de l’accord de Paris, le 3 septembre, a donné un très gros coup de pouce à cet accord. Le 21 septembre, 31 nouveaux pays l'ont ratifié à New York. Désormais, soixante pays représentant 48 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre l’ont ratifié, ce qui satisfait au minimum de 55 pays nécessaire pour qu'il entre en vigueur. Reste encore à atteindre les 55 % des émissions mondiales pour que cela soit le cas.

L’Inde (7% des émissions mondiales) a annoncé qu’elle s’y pliera rapidement. Dès qu'elle l'aura fait, l'accord pourra entrer en vigueur. Ce serait beaucoup plus rapide que pour le protocole de Kyoto. Signé en 1997, il avait fallu huit ans pour qu’il entre en vigueur. Tant mieux, car le temps presse, comme le montre, parmi quantité d’autres exemples, la mauvaise santé des cultures de café dans le monde.

Pour écouter la chronique de Susana Jourdan dans l'émission Prise de Terre : www.rts.ch
Le café en danger
Sans action forte pour réduire les émissions de CO2, signale le Climate Institute, en Australie, le changement climatique réduira de moitié la surface propice à la culture du café d’ici 2050, avec un impact dévastateur sur plus de 120 millions des personnes parmi les plus pauvres de la planète. Sans parler des milliards d’amateurs de café dans le monde. Températures extrêmes, pluies inusuelles en haute altitude, extension des zones touchées par les maladies et les ravageurs, les impacts sur les régions caféières varient d’un lieu à l’autre.
 
Par exemple, la rouille du café a fait chuter de moitié la production d’Amérique centrale en 2012. Et en Tanzanie, où 2,4 millions de personnes dépendent de l’industrie du café pour vivre, la productivité des cultures de café a été divisée par deux depuis les années 1960. Les petits producteurs constituent la majorité des 25 millions de producteurs de café dans le monde. Leur capacité à s’adapter à cette évolution est extrêmement limitée. www.climateinstitute.org.au
La Chine ralentit, le charbon aussi
La Chine ne met plus en service une centrale à charbon par semaine. Et pourrait même arrêter d’en construire. Avec le ralentissement de sa croissance, ses pics chroniques de pollution de l’air et des eaux, et la mutation plus large de son économie vers une économie de services moins gourmande en énergie, le premier émetteur au monde de gaz à effet de serre est engagé dans un tournant énergétique historique. Le pays lève une éolienne par heure. En 2015, le solaire et le vent ont couvert 4 % de sa consommation d’électricité. https://energydesk.greenpeace.org
La transition énergétique plus rapide que prévu
L’Union européenne baisse sa consommation d’énergie plus vite que prévu. Un rapport du Joint Research Center, service d’expertise de la Commission européenne, révèle qu’elle a atteint en 2014 son objectif d’efficacité énergétique fixé pour 2020. L’enjeu maintenant est de se donner un nouvel objectif plus ambitieux.
https://ec.europa.eu/jrc/en
Un rapport du WWF France publié en septembre identifie quinze signaux forts qui attestent que la transition énergétique est en marche. Parmi eux, l’essor des énergies renouvelables est, depuis quinze ans, systématiquement plus rapide que prévu. www.wwf.fr
Projet de mine de lignite suspendu en Pologne
Les autorités régionales polonaises ont suspendu cet été un projet titanesque de mine de lignite – charbon de mauvaise qualité extrêmement polluant – dans la région de Gorzów Wielkopolski, tout près des bourgades de Gubin et Brody, près de la frontière allemande. Ce projet, qui vise à excaver deux fosses de la taille de Manhattan, détruirait quinze villages et déplacerait plus de 3000 habitants dans une région déjà durement touchée depuis des décennies par les impacts de l’extraction de lignite.

Les autorités ont jugé la prise en compte des impacts environnementaux trop faible. L’investisseur – le groupe PGE, leader du secteur national de la production d’énergie dont l’actionnaire majoritaire est l’Etat polonais – a trois ans pour revoir ce projet, objet de multiples oppositions.

Après deux refus en votation populaire en 2009 et une chaîne humaine de 8 kilomètres sur la frontière en 2014, les élus et les habitants des localités limitrophes travaillent avec leurs voisins activistes allemands pour mettre un terme définitif à ce projet. https://energydesk.greenpeace.org
Au Costa Rica, l’électricité est à 99 % renouvelable
Le Costa Rica, avec une électricité à 99 % d’origine renouvelable en 2015 (285 jours sans énergie fossile selon le Costa Rican Electricity Institute), est leader mondial du renouvelable pour produire l’électricité. Grâce à un large réseau de rivières et à des pluies tropicales abondantes, l’hydraulique est sa première source de production électrique. S’y ajoutent la géothermie, l’éolien, la biomasse et le solaire. Le pays ambitionne de rendre le reste de son approvisionnement énergétique plus propre, notamment dans les transports. www.treehugger.com
Laisser les hydrocarbures dans le sous-sol vaudois
Neuf organisations demandent aux autorités vaudoises de laisser les hydrocarbures fossiles sous terre. A l’occasion de la consultation sur la Loi sur les ressources naturelles du sous-sol (LRNSS), elles veulent interdire l’extraction d’énergies fossiles dans le canton. www.pronatura-vd.ch
Nouvelles du désinvestissement
Stuttgart désinvestit
Après Berlin et Münster, Stuttgart rejoint la liste des villes allemandes qui bannissent tout investissement dans les énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz, conventionnels ou non) de leur portefeuille. Les nouvelles directives étendent cette interdiction à d’autres critères éthiques sociaux et environnementaux. http://gofossilfree.org
Lausanne et sa caisse de pension du personnel en passe de désinvestir
Le 6 septembre, le Conseil communal de la Ville de Lausanne a accepté un postulat qui demande à la municipalité d’intervenir auprès de la Caisse de pension du personnel communal pour obtenir le désinvestissement des énergies fossiles.
Fermer les centrales au lieu de les vendre
Trente kangourous ont été vus dans le quartier de la Défense, à Paris, le 13 septembre. Ces militants des Amis de la Terre et d’Action non violente-COP21 menaient un « jump-in » au siège parisien d’Engie (ex GDF-Suez). Ils demandent à l’entreprise de fermer, au lieu de revendre, la centrale à charbon d’Hazelwood, au sud de l’Etat de Victoria, en Australie, réputée la plus polluante au monde par kilowattheure produit (3 % des émissions de CO2 du pays). Le même jour, des militants australiens manifestaient devant les bureaux d’Engie à Melbourne.

Il faut espérer que ces militants auront plus de succès que leurs pairs suédois et allemands. Le Gouvernement suédois, actionnaire majoritaire de Vattenfall, a approuvé le 2 juillet la vente des mines et centrales à charbon que la multinationale possède en Allemagne au groupe tchèque EPH. www.amisdelaterre.org
Fonds de pension de l'UE : l’empreinte carbone pourrait devenir obligatoire
Les institutions européennes ont conclu en juin un accord sur la gestion des fonds de pension de plus de 75 millions d’Européens. Parmi les changements, la nouvelle directive – qui doit être ratifiée par le Parlement européen en octobre – exige la prise en compte détaillée du facteur climat et des risques financiers liés aux changements réglementaires dans ce domaine. Valeur cumulée de ces fonds : 3,2 milliards d’euros.
http://gofossilfree.org
Nouvelles des Artisans
Premier toit solaire pour Optima Solar Fribourg-Freiburg
La souscription pour financer la première centrale solaire coopérative du canton de Fribourg a abouti le 8 juillet. Il a suffi de moins de deux mois à Optima Solar Fribourg-Freiburg pour lever 240 000 francs auprès de 85 coopérateurs pour financer la construction d’un toit solaire de 1000 m2 sur le bâtiment de SINEF SA, ex-Services industriels de Fribourg, à Givisiez. Le chantier débutera en octobre. www.optimasolar-fr.ch
Premières Conversations carbone en Suisse, à l’Université de Lausanne
En partenariat avec l’Université de Lausanne, les Artisans de la transition organisent les premières Conversations carbone en Suisse. Durant trois jours, fin octobre, huit ou dix personnes apprendront à faciliter des ateliers qui explorent les sentiments positifs et négatifs liés au changement climatique pour aider chaque participant à trouver la motivation pour agir au quotidien.

Parmi ces premiers facilitateurs, certains interviendront sur le campus de l’Unil dès novembre pour animer une Conversation carbone avec des étudiants du professeur Christian Arnsperger. En 2017, l’ambition est de déployer cette méthode plus largement à l’Unil et au-délà.
Pour tout savoir sur les Conversations carbone, l’un des chantiers prioritaires des Artisans : www.larevuedurable.com
Conversations carbone en France : l’aventure continue dans la Drôme
Quant au groupe Conversations carbone de la Drôme, désormais bien rôdé (voir la précédente lettre d’information), il prépare sa rentrée. Après les deux groupes qui ont été animés au printemps, à Crest et à Chabrillan, deux nouveaux groupes devraient bientôt démarrer dans cette même vallée de la Drôme.

Pour s’inscrire : http://conversations-carbone.fr
Artisans de la transition : première formation en Suisse
Les Artisans de la transition proposent fin octobre une formation gratuite et ouverte à tous sur l’empreinte carbone et le climat. Il s’agit de former des personnes capables d’interpeller leurs amis, voisins ou collègues de travail sur leurs émissions de CO2 et de lancer une discussion constructive sur le climat.

En prenant appui sur le calculateur du Climat entre nos mains, cette formation aura lieu à Fribourg (Suisse). Les participants seront initiés au calcul d’une empreinte carbone et à la création d’espaces de dialogue ouverts et engageants pour en parler. Deux sessions sont proposées : le jeudi 20 octobre, de 18h à 21h, ou le vendredi 21 octobre, de 9h à 12h.

Le nombre de places pour cette première édition étant limité, écrivez-nous au plus vite auprès de : wladyslaw.senn@artisansdelatransition.org
AGENDA
 
> 24 septembre – 3e Journée de la transition en France
Dans plus de 166 localités en France, les alternatives pour la transition écologique feront du bruit le 24 septembre. Le slogan le dit très bien : « les solutions sont là, à moi de faire le premier pas ! »
www.transitioncitoyenne.org/journee-de-la-transition-2016


> 24 septembre – The Meal
The Meal – un repas pour la planète – remet les couverts. Manger pour soutenir les paysans, la souveraineté alimentaire et le droit d’accès des populations autochtones à la terre, l’eau, les forêts et les semences, c’est l’engagement de cette manifestation planétaire. Fribourg, Montpellier, Cotonou, New York, Potosí et tant d’autres : choisissez votre table.
http://the-meal.net


> 22-24 septembre 2016 – Alternatiba Léman 2016
Le Festival des initiatives pour le climat revient sur la Plaine de Plainpalais, à Genève, le samedi 24 septembre de 10h à 19h. Du 22 au 24 septembre, des conférences, projections et débats prépareront le terrain.
www.alternatibaleman.org


> 25 septembre – Votations en Suisse : pour une économie verte
Le 25 septembre, la Suisse vote pour une économie fondée sur une gestion plus efficiente des ressources. Ne manquons pas cette occasion de se mobiliser !
Détails en ligne et sur les médias sociaux.
Copyright © 2016 LaRevueDurable et les Artisans de la transition, Tous droits réservés.


Vous souhaitez changer vos préférences pour la réception de nos lettres d'informations ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste d'envoi.