Copy
Vous lirez ou entendrez souvent le conseil suivant : mettre moins de texte sur les diapositives. C’est un beau principe, mais combien de texte est trop de texte ? C’est ici que le test du « coup d’œil » vient nous aider.
Visionnez dans votre navigateur

PRÉSENTabilité

L'infolettre pour développer vos habiletés de présentation

LinkedIn
Twitter
Facebook
Website
Bonjour <<Prénom>>, vous recevez ce courriel, car vous avez choisi de développer vos habiletés de présentation en vous abonnant à l'infolettre PRÉSENTabilité.

Intro

Il y a quelques semaines, une cliente me montre son document PowerPoint avec beaucoup de fierté. Elle avait appliqué plusieurs des techniques et des astuces pour rendre sa présentation plus persuasive.
 
Un de mes premiers commentaires concernait la trop grande quantité de texte. Réponse : Hein ? J’ai presque tout enlevé. J’ai réduit la quantité de texte tel que conseillé. Je ne peux en enlever plus.

Le test du « coup d'oeil »

Ici, j’ai utilisé le truc de l’infolettre de la semaine dernière : illustrer plutôt qu’expliquer. Je lui ai montré une présentation contenant peu de texte pour modifier sa conception de « peu de texte » (image ci-dessous). Pour voir l'intégral de la présentation, suivez ce lien.
 
L’autre truc à notre disposition est le test du « coup d’œil ». Il s’agit de montrer la diapositive à une personne et de mesurer le temps qui lui est nécessaire pour comprendre le message de la diapositive. Si ça lui prend plus de 3 secondes, notre diapositive contient trop de texte ( ou notre diagramme est trop complexe) et nous devons simplifier.
 
Certains appellent aussi ce truc, le test du « billboard » ou du « panneau d’affichage », en référence aux larges panneaux publicitaires qui ornent nos autoroutes. Les conducteurs ont quelques secondes pour comprendre le message de la publicité avant qu’elle ne quitte leur champ visuel. Nous pouvons nous inspirer de l’efficacité de ces panneaux d’affichage pour construire nos diapositives.
 
Rappel pour les sceptiques qui hésitent à réduire la quantité d’information sur leurs diapositives. Lorsque l’auditoire utilise son énergie mentale pour décoder nos diapositives, il lui reste moins d’énergie mentale pour nous écouter et comprendre notre message. Le cerveau exécute difficilement 2 tâches demandant de la concentration en même temps.

Conclusion

Le test du « coup d’œil » nous permet facilement de juger de l’efficacité de nos diapositives et de nous assurer qu’elles appuient nos efforts de présentation plutôt que d’y nuire. Utilisons-le abondamment.

Pour en revenir à ma cliente, elle a modifié son PowerPoint et sa présentation fut un succès!

Vous aimeriez un coup de main pour concevoir des diapositives qui passeront avec succès le test du « coup d’œil » ? Contactez-moi pour une formation ou pour du coaching.

Bonne présentation!

Denis François Gravel
dfgravel@PRESENTabilite.com
(418) 571-4984 

 
Faites profiter votre réseau à l’aide des boutons ci-dessous.
Share
Tweet
Share
Forward
+1
Copyright © 2014 PRESENTabilite.com, Tous droits réservés.


Se désabonner • Mettre à jour vos préférences • S'abonner

Email Marketing Powered by Mailchimp