L'interview

"Elle est toujours gaie et souriante"

Après avoir aidé à servir les repas, puis lavé la vaisselle, Mme N. nettoie la salle à manger des trotteurs.
Mme N. officie depuis tout juste deux ans en tant qu'intendante au sein de la crèche Babilou à Mies. La directrice de la structure, Cécile Vanderkam se dit enchantée par cette collaboration, qu'elle juge enrichissante pour l'ensemble de son équipe. Elle nous explique comment elle en est arrivée à un fonctionnement si agréable.
Comment se sont passés les débuts de Mme N. au sein de votre structure ?

Je dois avouer qu'au départ, j'avais quelques appréhensions. Je me demandais comment Mme N. allait gérer les frustrations ou les imprévus. Je craignais des débordements, surtout face aux enfants. Les parents de Mme N. étaient aussi inquiets de laisser leur fille entrer dans une structure non protégée. Ils avaient peur pour sa sécurité.

Qu'avez-vous mis en place pour faire face à ces craintes?

Nous avons décidé d'y aller par étapes. On a d'abord signé un contrat de trois mois. Durant cette période, la conseillère en insertion d'InsertH a accompagné Mme N. durant toutes ses heures de travail. Nous avons aussi fait venir plusieurs fois les parents de Mme N. Et nous avons rapidement constaté que tout se passait bien!

Avez-vous dû mettre en place un mode de fonctionnement spécifique?

Oui, bien sûr. Nous avons dû apprendre à connaître Mme N. et à communiquer avec elle. Et vice versa ! Au début, Mme N. n'osait pas nous dire lorsqu'elle rencontrait une difficulté, mais nous voyions qu’elle était contrariée. J'ai donc pris l'habitude d'aller la voir régulièrement pour lui demander si tout allait bien.
Il a aussi fallu être patient pour lui enseigner les tâches à accomplir. Et l'aider parfois avec des astuces. Par exemple, nous avons mis des photos des ustensiles de cuisine sur les placards pour qu'elle sache où les ranger, car c'était très difficile pour elle de se souvenir des emplacements.

Et aujourd’hui, comment se comporte Mme N. ?

Aujourd'hui, elle fait partie intégrante de l'équipe. Elle vient spontanément nous voir lorsque quelque chose ne va pas. Les enfants l’adorent et le personnel aussi. Côté travail, elle est devenue très efficace. A tel point que nous avons dû lui rajouter des tâches, car elle finissait trop tôt.

Qu’est-ce que vous apporte cette expérience ?

C’est une expérience très valorisante, pour elle comme pour nous. Sa présence est agréable car elle est toujours gaie et souriante. Et le travail qu’elle réalise décharge réellement le reste de l’équipe.

Reconnaissance

Quand la presse parle d'insertH

Le magazine « Bilan » a récemment consacré une pleine page à l’interview de Monique Richoz. La directrice de Pro Infirmis Vaud s’est exprimée sur la thématique de l’intégration en entreprise des personnes en situation de handicap. Une belle occasion de présenter le travail d’insertH à une large palette d’employeurs potentiels.  Et surtout, une belle consécration pour insertH et son équipe!  
Pour lire l'article, rendez-vous sur notre site.

L'exemple

Créativité administrative

Avec un peu d’imagination, les obstacles administratifs peuvent être contournés. Pour preuve, l’exemple de la Ville de Lausanne, qui a dû mettre en place une nouvelle procédure afin de pouvoir intégrer des personnes en situation de handicap au sein de ses équipes. Mme Audrey Rérat, juriste au Service du personnel de la Ville, nous explique quelles démarches ont été entreprises pour rendre ces engagements conformes.
La Ville de Lausanne a à cœur d’œuvrer pour l’accès au travail des personnes en situation de handicap et à leur intégration dans le monde professionnel. Par le passé, leur engagement se faisait par le biais de contrats d’auxiliaire à durée déterminée qui ne pouvaient être renouvelés qu’à deux reprises, ceci afin de ne pas tomber dans la définition des contrats en chaîne qui sont prohibés.

Deux postulats en lien avec cette question ont été déposés en 2013 et feront l’objet d’un rapport-préavis à la fin de l’année 2016. Faute de cadre réglementaire adapté à cette situation, il convenait cependant d’entreprendre rapidement des démarches afin de ne pas mettre un terme à ces collaborations qui donnaient pleine satisfaction.

Au mois de juin 2015, Olivier Français, directeur des Travaux, a entrepris sur demande de Pro Infirmis des démarches afin que la Municipalité se détermine sur cette question. Cette dernière a autorisé l’engagement des personnes concernées en surplus du plan des postes et par contrat de droit privé «pur» de durée déterminée ou indéterminée, c’est-à-dire en appliquant le Code des obligations sans aucune référence au Règlement pour le personnel de l’administration communale (RPAC) applicable aux collaborateurs de la Ville. De plus, chaque nouveau contrat est lié à une convention tripartite établie avec ProInfirmis.

Ainsi, en septembre 2015, le premier engagement respectant la procédure mise en place a pu être réalisé, et ce à la satisfaction de tous. Celle-ci restera applicable jusqu’à la finalisation du traitement des postulats susmentionnés.

Événement

Détente et convivialité

L’apéritif portes-ouvertes organisé le 3 décembre 2015 dans les locaux d’insertH a rencontré un franc succès. L’évènement avait pour objectif de faire découvrir le nouvel espace qu’occupe désormais le service. Mais aussi de marquer la journée internationale des personnes handicapées, placée sous le thème du travail.

A en croire les images de la soirée, c’est avec un réel plaisir que les invités ont partagé ce moment de détente et de convivialité.

Candidat cherche employeur

Livraisons à Lausanne et environs

M. Majda a fait appel aux prestations d’InsertH dans la perspective de trouver un emploi tout en ayant une rente AI à 100%. Parmi les forces dont bénéficie M. Majda, on peut compter sur: une solide expérience au sein d’un atelier protégé, de posséder un permis de conduire définitif, d’être consciencieux et au clair avec son projet professionnel qui est celui d’intégrer un poste de chauffeur livreur. Son rêve d’enfant était celui de devenir chauffeur de poids lourds et aujourd’hui la motivation de M. Majda est inébranlable !

Pour permettre de réaliser ce projet socio-professionnel, M. Majda a besoin de recevoir des consignes claires et précises. Une procédure préétablie, réalisée par le conseiller en insertion s’avérera utile et lui permettra de fixer les priorités pour rationaliser son travail afin d’éviter de se disperser. Le temps est un allié qui permet à M. Majda d’effectuer un travail de qualité, une fois les consignes bien comprises. Pour cela, il suffira de demander à M. Majda de reformuler ce qui est attendu de lui, ce qui assurera une parfaite intégration des consignes utiles au futur employé insertH et permettra au responsable de service de s’assurer de recevoir une prestation de qualité.

Je saisis l’occasion de ces quelques lignes, pour solliciter les entreprises intéressées par le profil de notre candidat. Pharmacies, fleuristes, petits commerces pour des livraisons. Pour tout complément d’information: maurizio.zasso@proinfirmis.ch.

Bienvenue à...

L'équipe d'insertH a le plaisir d’annoncer l'arrivée récente de deux nouveaux collaborateurs.

Maurizio Zasso

Maurizio Zasso a rejoint l’équipe de conseillers en insertions d’insertH le 1er avril. Cuisinier-diététicien de métier, il a très tôt ressenti l’envie de s’engager pour des causes. Après avoir œuvré dans l’humanitaire en Albanie, il a bifurqué dans le monde du social en entreprenant un stage d’éducateur spécialisé à l’Espérance, puis en suivant une formation de maître socioprofessionnel.

Son emploi le plus récent l’a amené à aider des adolescents en difficulté à trouver un emploi. Une expérience qui lui a donné l’envie de poursuivre dans le domaine de l’insertion professionnelle. Il se dit convaincu par la mission d’insertH : « Ce projet est merveilleux, car il permet de déstigmatiser le handicap.  Et démontre que chaque personne a sa place dans la société. »

Céline Mooser

L’équipe d’insertH n’ayant cessé de s’agrandir ces dernières années, le besoin de disposer d’un appui administratif s’est fait ressentir. Une tâche qui incombe désormais à Céline Mooser. Cette maman de deux enfants occupe depuis le 11 avril un poste d’assistante administrative à 30%. Elle a travaillé de nombreuses années outre-Sarine, dans le milieu des banques et assurances.

De retour en Suisse romande, elle a consacré plusieurs années à l’éducation de ses enfants, tout en travaillant comme bénévole auprès de migrants. Elle souhaite aujourd'hui reprendre une vie professionnelle. Elle a choisi une entreprise à vocation sociale afin de répondre à son désir d’exercer une fonction utile à autrui.
Les prestations de Pro Infirmis Vaud

Conseil social pour les personnes en situation de handicap

Est, ouest du canton et agglomération lausannoise
021 321 34 34

Nord vaudois
024 424 10 50

Besoins spéciaux de la petite enfance (BSPE)
021 314 73 00


Phare (Service de relève)

021 321 41 61

Intégrations

Service de formation à la vie autonome (SFVA)
021 634 15 15

Service d'accompagnement
021 321 34 34

InsertH, insertion en entreprise
021 321 34 34

Conseil spécialisé en assistance

021 321 34 34 

Instance d’évaluation des besoins individuels (IEBI)

021 321 34 34

Centre de documentation spécialisée

Grand-Pont 2 bis, 1003 Lausanne

Projet Handiloge, le handicap ne doit pas être un frein à l’accès au logement

021 321 34 34

Site d'information sur le handicap dans le canton de Vaud

www.info-handicap.ch

Plateforme d'information et d'échange pour les proches aidants

www.procheconnect.ch


Copyright © 2016 Pro Infirmis Vaud,
(www.proinfirmis.ch)

Vous pouvez modifier vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.

insertH
InsertH est une prestation de Pro Infirmis Vaud. Son principe est de créer des emplois protégés en entreprises pour des personnes bénéficiant d'une rente AI entière, avec une déficience mentale ou physique. Concrètement, le rôle d'insertH est de faciliter la création de tels emplois en réunissant un candidat et un employeur puis en les accompagnant activement tout au long de la collaboration, sur mesure en fonction des besoins, sans limite dans le temps et gratuitement.

Cette newsletter a été réalisée par Papyrus Communication