Copy
Les dernières nouvelles du monde de la food, vues de l'intérieur.

Bonjour à vous qui lisez BOUCHE. En temps normal, Bouche est un magazine qui publie des reportages culinaires sous la forme de stories Instagram. Pour les semaines à venir, Bouche se transforme en newsletter pour vous raconter l'actualité de la nourriture, tous les mardis, directement dans votre boîte mail. Installez-vous confortablement et mettez les pieds sous la table : ceci est notre deuxième numéro. Pour vous abonner, Cliquez-ici.

Illustration : Jonathan Gilbert pour Bouche Magazine

Le Grand Ravitaillement. Une semaine après le début du confinement, le Premier Ministre Édouard Philippe a annoncé une série de mesures restrictives. Parmi celles-ci : la fermeture des marchés, soupçonnés de favoriser la propagation du coronavirus – qu’ils soient couverts ou en plein air. En conséquence, ce sont des milliers d’acteurs de la chaîne alimentaire (paysans, producteurs, maraîchers, commerçants de bouche) qui se sont retrouvés privés de leur principaux moyens de vente et de distribution. En réaction, La Fédération Nationale des Marchés de France, principal syndicat du secteur, a proposé au gouvernement la mise en place d’un protocole sanitaire.

En attendant la réouverture des marchés, et pour permettre aux consommateurs de continuer à se procurer les produits des petits producteurs, la résistance s’organise. De nombreuses cartes interactives permettent de se géo-localiser et de découvrir les alternatives de proximité proches de chez soi, telles que la vente à la ferme, les épiceries paysannes, les points de collecte ou encore les marchés ayant obtenus une dérogation.

Le Marché Vert a mis en ligne une carte participative qui recense un grand nombre de ces nouveaux canaux de distribution. Le Collège Culinaire de France a décidé de compiler, grâce au concours de nombreux contributeurs, toutes les initiatives de producteurs, artisans et restaurateurs qui « partagent les mêmes valeurs ». La Charrette recense les réseaux en circuit-court qui restent en activité pendant la crise. La Région Occitanie diffuse son plan local pour découvrir les commerces et petits producteurs qui effectuent la livraison à domicile. À Paris, faire ses courses chez en ligne chez Culinaries, Kelbongoo ou Epicery restent un bon moyen pour se fournir en produits en provenance de commerçants-artisans de toute la France. Enfin, l'annuaire national du réseau AMAP et celui de la Ruche Qui Dit Oui permet de trouver facilement où et comment s'approvisionner en produits frais et locaux.

Bonne nouvelle. Ce matin, l'État a donné son feu vert à la réouverture d'un quart des marchés alimentaires de France, sous conditions sanitaires strictes.

Manger, bouger. Les conseils du président biélorusse Alexandre Loukachenko pour résister au coronavirus ? Bien se nourrir, continuer à aller au turbin, ne pas lésiner sur les séances de sauna mais surtout : penser à boire de la vodka et à se désinfecter régulièrement les mains avec.

Privé de fromage. D'habitude, Le Cheese Geek organise des dégustation de fromages et de vin à Paris. Faute de clients, l'agence s'organise et lance « Questions pour un fromton », une dégustation de fromage géante en ligne sous forme de quiz qui veut rassembler, le 9 avril prochain, jusqu'à 1000 participants connectés en même temps. 

Pépite. Depuis qu'il est confiné, Thierry Desseauve, l’un des plus célèbres journalistes vin de France, descend dans sa cave que l'on imagine bien achalandée et remonte une bouteille qu'il ouvre, déguste et commente en vidéo, le plus souvent en chapeau de paille, au soleil et sur son balcon.

Privé de dessert. Plus de farine dans vos placards – ni dans les rayons de votre supermarché ? Pas de problème, Télérama vous explique comment faire des gâteaux sans farine. Bienvenue chez les no-glu.

25%. Parmi les chiffres qui montrent « l’arrêt brutal de l’économie française » décryptés dans cet article des Échos, celui des ordures ménagères en Région Parisienne dont le tonnage a baissé de plus d'un quart. Une baisse qui s'explique notamment par la fermeture des bars et des restaurants.

Brèves de friteries. C'était la bonne nouvelle de la semaine dans un océan d'alertes-coronavirus : la SONUMA (société de numérisation des archives) et la RTBF choisissaient de mettre 250 épisodes de l'émission culte « StripTease » en libre accès. L'occasion de se refaire « Scénario, sauce andalouse », une plongée incroyable dans le quotidien d'une friterie belge dans les années 1980 : là où « ça va, ça vient, ça babille, ça grommelle, ça cause du chien, de la moustache, des Gaumais et des Ardennais... Et des frites. Sauce andalouse. » D'autres épisodes qui parlent de bouffe : une plongée dystopique dans un abattoir de volailles, un long et étrange repas de famille, une ode à la vaisselle, meilleure activité de couple, et une excursion dans la campagne ardennaise à la rencontre des acheteurs de bovins. Cliquez-ici.
Freezer. La semaine dernière, le Los Angeles Times nous expliquait comment mieux congeler la viande. Cette semaine, le New York Times contre-attaque et nous file le guide ultime pour congeler à peu près n'importe quoi. En moins froid et en plus joliment illustré, le média culinaire Culs de Poule vous dit comment conserver les fruits et légumes en dehors du frigo.

Livraison. Si vous avez vraiment envie de vous faire livrer de la nourriture, le Huffington Post vous donne les bonnes pratiques de la commande en ligne en temps de Coronavirus : 1/ Commandez directement sur le site du restaurant, 2/ Veillez à limiter au max les contacts, 3/ Pensez à filer un bon pourboire. 

Livraison (bis). Et maintenant que vous avez récupéré votre pitance, le Huff'Post, plus hygiéniste que jamais, vous explique comment nettoyer votre cuisine et votre maison pour ne laisser vraiment aucune chance au Covid-19.

Couteau suisse. Si vous avez été séduits par le tuto de Pierre-Emmanuel Barré pour apprendre à fabriquer un four à pizza (spoiler : commencez par mettre la main sur « 1,5T de pierre calcaire et 2m³ de sable de rivière »), le staff du magazine culinaire Bon Appétit vous explique comment cuire une pizza de 32 façons différentes.

Rattrapages. Pendant le confinement, le site du mouvement SlowFood USA filme et diffuse des masterclasses d'utilité alimentaire publique. Déjà en ligne : un tuto pour faire pousser ses graines et un autre pour son levain. Sur son compte Instagram, Marie-Laure Fréchet, l'auteur de L’encyclopédie du pain maison, publie de très bons guides pas à pas pour enfin transformer sa cuisine en laboratoire de boulangerie.
ASMR. Tous les jours un peu avant midi, Bruno Verjus distille des recettes à voix suave. Le chef étoilé du restaurant Table s'installe et nous regarde, droits dans les yeux. Il nous embarque alors dans le récit d'une préparation culinaire tantôt inspirée, tantôt poétique, jamais dénuée de sens et toujours réconfortante. 

Cogito ergo food. Pour tromper l’ennui, Aitor Alfonso, le critique du Fooding derrière le compte @saucegribiche, publie chaque jour une illustration inspirée d'un « bref extrait de grand texte littéraire mettant en scène la nourriture dans toutes ses variations de registre ».

Sytème D. Pour tremper l'ennui, @tuvoisjetelavaisdit change ses routines petit-déjeuner et trouve une façon originale de manger ses Coco Pop's

Pulsion. Un seul burger vous manque et tout est dépeuplé. l'Instagrammeur et acteur @justriadh, notamment à l'affiche de la dernière série CANAL+ Validé, imagine ce à quoi va ressembler son premier McDo post-confinement.
Dans son show Netflix « Sel, Gras, Acide, Chaleur », Samin Nosrat fait le tour du monde pour démontrer que la beauté de la cuisine réside dans les choses simples : la justesse d’un assaisonnement, la texture d'un aliment ou encore la bonne cuisson d'un aliment. Pendant le confinement, elle s'est associé à l'animateur Hrishikesh Hirway pour donner naissance à Home Cooking, un podcast cuisine qui cultive l'art du dépannage et des fonds de placards. Au programme du premier épisode de cette série en 4 parties : une hotline pour répondre aux messages des auditeurs, des conseils pour mieux cuisiner chez soi et quelques bonnes anecdotes culinaires. À écouter ici.
Si vous êtes arrivés jusqu'ici. Un grand Merci. C'était la deuxième édition de notre newsletter. Si vous avez des recommandations, des avis, des envies, des liens à nous envoyer, des recettes à nous faire tester, des gens à nous faire découvrir – ou simplement envie de dire bonjour – n'hésitez pas à répondre à ce mail ! Vous pouvez aussi le transférer à quelqu'un, dans la mesure du comestible. 
Cliquez-ici pour vous abonner à la newsletter
Share Share
Tweet Tweet
Forward Forward
Website
Instagram
Email
Copyright © 2020 Bouche Magazine, All rights reserved.


Pour vous désabonner de notre newsletter :
cliquez-ici.

Email Marketing Powered by Mailchimp