Copy
Les nouvelles de la Centrafrique, en ce Jeudi 12 Septembre 2019
Voir ce courriel dans votre navigateur
Facebook
Twitter
Google Plus

DÉPÊCHES DU JOUR

Jeudi 12 Septembre 2019
Les titres
  1. Centrafrique : Un accident de circulation fait deux morts et des blessés à Ndangala situé 30 km de Bangui axe Mbaïki
  2. Centrafrique : Rupture des génériques des Antirétroviraux dans les formations sanitaires du pays
  3. Centrafrique : Au moins quatre grands chantiers lancés à Bambari par le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera
  4. Centrafrique : Une feuille de route sur la régulation des réseaux sociaux adoptée par les membres du réseau francophone
                              AVIS DU RJDH

                     LE SITE DU RJDH CIBLE REGULIERE DES PIRATES

Depuis janvier 2019, le site du RJDH (www.rjdh.org) est la cible de nombreux piratages. Le 15 janvier 2019, suite aux multiples tentatives de prise de contrôle du site, l’accès a été interdit à tout utilisateur. Deux mois durant, nos nombreux lecteurs n’ont pas été servis à cause de l’attitude de ceux qui militent pour la destruction du site du RJDH consulté chaque jour par des milliers d’internautes dispersés dans le monde entier.

Après le rétablissement du site début février, les tentatives de pirates n’ont cessé de se faire enregistrer. Pour la seule journée du 05 avril 2019, 100 tentatives ont été enregistrées par le service. Le 10 avril 2019, soit seulement trois semaines après le déblocage, le site est à nouveau bloqué à cause de ces tentatives.

Le RJDH a pu identifier un certain nombre de pirates tant à Bangui qu’à l’extérieur. Au niveau actuel d’investigation, je ne saurai citer des noms mais rassurer les lecteurs du RJDH qui sont plus importants pour nous que ces agissements de bas étage.

A l’heure actuelle, le RJDH réfléchit à toutes les options pour renforcer la sécurité du site et confondre tous ceux qui prennent plaisir à saboter le travail que fait la jeune, dynamique et ambitieuse équipe du RJDH que je salue ici.

Au nom de la coordination, je voudrais exprimer toutes nos gratitudes à ceux qui ne cessent de soutenir le RJDH dans ce moment de turbulence voulue par ceux qui cherchent à anéantir la percée actuelle de cette structure. Je rappelle pour décourager ceux qui agissent contre les intérêts du RJDH que la percée actuelle, puis que scientifique et murie, est irréversible alors cessez de perdre votre temps parce que vos attitudes n’ont pas l’épaisseur qu’il faut pour décourager l’équipe actuelle de ce réseau.

J’appelle à la mobilisation de tous pour nous aider à avoir des preuves précises sur l’identité des pirates et leurs intentions. Je lance un avis de soutien pour nous aider à prendre l’option qui est la plus adaptée pour que le site ne soit plus attaquable. Facile d’entrer en contact avec la coordination du RJDH pour des réflexions et tout autre soutien.
75802444 ou 72 06 83 88
Sylvestre2015@gmail.com
 
Centrafrique : Un accident de circulation fait deux morts et des blessés à Ndangala situé 30 km de Bangui axe Mbaïki

BANGUI le 12 Septembre 2019 (RJDH) --- Deux personnes sont mortes et on compte une dizaine de blessés suite à un accident de circulation au village Ndangala, localité située à 30 kilomètres de Bangui route de Mbaïki. Les faits se sont aux environs de 16 heures selon des sources hospitalières à Bimbo. L’excès de vitesse serait à l’origine de cet accident.

C’est un véhicule de transport en commun qui transportait des jeunes du mouvement, Jeunesse Ambassadeur de Jésus Christ de l’Eglise Coopération Evangélique de Bimbo-centre pour une activité religieuse à Mbaïki. Un problème technique serait à l’origine de cet accident qui a fait des victimes explique Ghislain Claver Mokondayen, un membre du mouvement, « le conducteur de ce bus a fait un excès de vitesse, même le pasteur lui a fait de reproche de rouler doucement. Mais ce conducteur a déclaré qu’il souhaite arriver à Mbaïki à 16h et pourtant nous avons quitté Bangui à 14h. En pleine circulation, une panne technique s’est produite mettant ainsi le chauffeur en difficulté. Subitement, nous nous sommes retrouvés par terre. Quelques minutes après, le pasteur a succombé de ses blessures le receveur lui aussi en cour de route », a-t-il témoigné

Le directeur de l’Hôpital Madame Domitien de Bimbo Jacobin Julio Apatita a présenté le bilan de cet accident et les dispositifs pris pour apporter des soins médicaux aux personnes en état grave, « nous avons reçu 12 victimes d’accident qui s’est produit à Ndangala et nous les avons prises en charge totalement. En fonction de la gravité de la situation de certaines victimes, 5 personnes ont été transférées à l’hôpital Communautaire de Bangui pour des soins intensifs. Le plus âgé aurait atteint 48 ans et le plus jeune est de 16 ans. Certains d’entre eux souffrent du traumatisme » a confié au RJDH, le directeur général de l’Hôpital.

Les cas d’accident de circulation sont récurrents ces derniers temps dans les différentes régions de la République Centrafricaine. La dégradation avancée des routes et l’excès de vitesse sont entre autres les causes des accidents. En début septembre, un accident a été produit à Berberati par rapport à l’Etat des routes.

Carlos Watou.
Centrafrique : Rupture des génériques des Antirétroviraux dans les formations sanitaires du pays

BANGUI, 12 septembre 2019 (RJDH) --- Les structures sanitaires à travers le pays font face à une rupture de stocks des médicaments des antis retro viraux. Certains responsables de ces structures sanitaires ont confirmé que c’est plus d’un mois.

Selon les témoignages recueillis, c’est depuis plus d’un mois qu’il y a cette rupture de stock de médicament notamment « ATRIPLAT » des Anti Retro viraux (ARV) pouvant traiter des personnes vivant avec le VIH/Sida. Les raisons pour justifier cette rupture est que le projet avec le Fonds Mondial est arrivé à termes, selon un responsable des services de santé.

Une source proche du dossier qui a requis l’anonymat souligne que « seuls les patients qui sont sous traitement peuvent bénéficier d’un traitement sur une période de 6 mois. Mais ceux qui viennent d’être enregistrés auront un problème de traitement faute de stock de médicaments », dit-il.

Le nombre de patients que le service reçoit par mois est estimé « à 28 personnes de 16 à 25 ans, qui viennent souvent pour leur prise en charge. En outre, il y en a d’autres par crainte de stigmatisation, ne veulent pas se faire déclarer et enregistrer pour le suivi de leur prise en charge », a-t-il témoigné.

Des palliatifs face à cela, sont en train d’être trouvés, « mais avec la croix rouge française et le MSF Belgique qui sont dans l’enceinte de l’Hôpital, nous avons signé un document pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH. Ce projet va prendre en charge des infections opportunistes, ces infections n’étaient pas prises en compte par le projet financé par le Fonds Mondial à savoir la pneumonie, le  palu, la diarrhée, la méningite, l’ulcère génitale chez la mère et bien d’autres maladies », a fait savoir la même source.

Ce constat est similaire dans toutes certaines structures sanitaires du pays. En réponse à cette rupture, le gouvernement et ses partenaires promettent résoudre ce problème qui se pose avec acuité dans les jours à venir. C’est dans cet ordre d’idée que le Ministre de la Santé, le Docteur Pierre Somsé, a annoncé la semaine dernière, qu’un accord a été arrêté avec un pays ami pour le ravitaillement du pays en générique.

Pamela Dounia Doté.
Centrafrique : Au moins quatre grands chantiers lancés à Bambari par le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera

BANGUI, le 12 Septembre 2019(RJDH) ----Le Chef de l’Etat a lancé officiellement ce 12 septembre quatre grands chantiers dans la ville de Bambari notamment le site de la Jeunesse Pionnière Nationale, la gare et la réhabilitation des axes Bambari-Ippy et Bambari-Bakala.

La visite du président de la République dans la ville de Bambari intervient dans un contexte où Bambari s’apprête à abriter les festivités marquant la Journée Mondiale de l’Alimentation et de la journée de la femme rurale. Ces festivités ont été plusieurs fois reportées pour des raisons liées aux violences armées dans la région. La dernière remonte en janvier 2019 où des éléments de l’UPC ont boycotté la tenue de la JMA.

Sur le terrain, les préparatifs s’annoncent très bien comme le confie un notable qui estime que cette célébration aura lieu parce que les groupes armés à Bambari sont aussi les signataires de l’Accord de paix, « je pense que le leader de l’UPC est l’un des principaux leaders des groupes armés qui ont signé l’accord de paix. J’ose croire que cette fois-si, il n’y aura pas de bruit de botte », a-t-il rassuré.

Selon le constat du RJDH sur place à Bambari, le site de la JPN au village Gbakomalekpa à 30 kilomètres de Bambari, lieu où le chef de l’Etat a tenu un  discours de 45 minutes, avant de procéder à  la pose de la première pierre de construction d’une gare et de routes qui ont émaillé la visite. Dans son discours sur le site de la JPN, Faustin Archange Touadera a exhorté la population de Bambari à s’investir davantage pour la paix dans la région avant de rencontrer les autorités locales en prélude à la journée mondiale de l’alimentation.

Pour les routes, les travaux vont s’effectuer sur les principaux axes notamment, Bambari-Yppi, Bambari-Bakala. Une production de champion sera aussi développée dans la ville de Bambari par les Chinois.

Sylvain Redjal.
Centrafrique : Une feuille de route sur la régulation des réseaux sociaux adoptée par les membres du réseau francophone

BANGUI, le 12 septembre 2019(RJDH)--- La 6ème conférence des présidents et des autorités de régulation des medias sur les réseaux sociaux a pris fin le  septembre dernier à Tunis, capitale tunisienne. Plusieurs pays membres du Réseau Francophone de Régulation des médias dont le HCC ont adopté une feuille de route pour le contrôle du secteur des réseaux sociaux.

Ces assises ont été portées sur les problématiques liées aux réseau sociaux, les processus électoraux et comment réguler ce secteur par les autorités en charge de la régulation des médias dans les pays membres du Réseau Francophone des Régulateurs des médias.

Le président du Haut Conseil de la Communication en Centrafrique, José Richard Pouambi a dégagé l’intérêt de cette 6ème conférence qui intervient selon dans un contexte où l’actualité reste dominer par les réseaux sociaux, « vous savez aujourd’hui l’actualité reste dominer par la question des réseaux sociaux. Et donc nous avons abordé les questions liées aux processus électoraux, la régulation des réseaux sociaux nous avions adopté la feuille de route des réseaux sociaux du Réseau Francophone des Régulateurs des médias pour le biennal 2020 2021 »,

Plusieurs texte ont été examinés et élaborés face pour être appliqués dans chaque Etat membres du réseau selon les réalités du pays, «  lors de cette conférence, il y a eu beaucoup de choses qui ont été dites. Des textes ont été examinés et d’ici là, ces documents seront envoyés aux différentes institutions pour voir l’applicabilité de ces textes et de les adapter par rapport aux réalités de chaque pays membre du réseau », précise-t-il.

300 pays membres du Réseau Francophone des Régulateurs des Médias ont pris part à cette 6ème Conférence des présidents et autorités de régulation des medias à Tunis en Tunisie.

Pamela Dounian Doté.

À propos du RJDH


Le RJDH travaille avec un réseau de correspondants à travers le pays afin de fournir des informations vitales au grand public et de créer une communication bidirectionnelle entre les organisations humanitaires et la population. Le RJDH est convaincu que l'information constitue une forme d'intervention humanitaire.
 
Le RJDH œuvre pour un véritable Etat de droit en vue de faciliter l'émergence d’une société juste fondée sur les valeurs de respect des droits humains, de la démocratie et de la bonne gouvernance en bannissant toute forme d’aliénation.
Commentaires et droit de réponse 

Veuillez contacter la salle de rédaction via courriel au rjdh.car@gmail.com ou par tél au +236 72 07 56 47 / 75 93 84 59.

Appui

L'ONG Internews soutient financièrement et techniquement le RJDH. Internews n'est pas responsable des choix éditoriaux que le RJDH fait en termes de contenu.




 
Copyright © 2019 RJDH, Tous droits réservés.


Se désabonner de cette liste d'envoi    Mettre-à-jour vos préférences d'abonnement