Copy
View this email in your browser
EDITO
Marquer sa solidarité
par Dominique Delhalle, vice-président APFJS
 
Depuis le mercredi 7 janvier et le carnage à « Charlie-Hebdo », vous avez probablement encouragé des proches, amis, famille, connaissances, à préserver la liberté de la presse. Comment ? Tout simplement, si naturellement, en achetant des quotidiens, des périodiques. Pour ne pas se satisfaire de l'information gratuite. Et garantir la survie d'une presse pluraliste payante.
A cette vivifiante incitation, j'ajouterai volontiers qu'au cœur même de notre profession, vous pouvez affirmer cette solidarité avec l'ensemble de la presse.
Des places d'administrateurs sont ouvertes dans plusieurs associations représentatives. Dans la limite de leurs moyens et de leurs statuts respectifs, l'AJP, Sportspress.be et ses ailes défendent vos intérêts.
En outre, l'AJP organise annuellement de nombreuses séances de formations.
Sportspress.be rappelle régulièrement aux fédérations concernées les conventions qui nous lient et qu'il s'agit de respecter en tout point.
Participer à la vie de ces associations contribue sans nul doute à consolider cette liberté de la presse indispensable aux rouages d'une démocratie.
A « Sportspress.be » et à l’APFJS, nous accueillons avec enthousiasme toute candidature issue de la jeune génération.
 
SUR LES TERRAINS
Coach absent de l’Année
par Pierre Bilic
 
Le Gala du Sportif et de la Sportive de l’Année s’est  transformé en podium des Diables Rouges. Et, sous le sapin de Noël, l’équipe nationale de football a presque tout raflé. Une juste récompense. Si Robert Waseige ne s’était pas déplacé, un trophée serait peut-être resté en rade,  celui, envié, de Coach de l’année, toutes disciplines confondues, attribué par les journalistes à Marc Wilmots. Ce dernier a préféré suivre le duel entre Monaco et Marseille, histoire de s’intéresser à de jeunes joueurs  belges, comme si cela ne pouvait pas attendre.  Inutile de dire que cette absence, qui ressemble à un pied de nez à la presse (parfois critique mais qui par ce vote a pourtant souligné ses mérites),  n’est pas passée inaperçue. Les entraîneurs des autres sports, moins médiatisés, n’ont probablement pas apprécié cette attitude non plus.
 
JO 2016, cartes « football » etc. : des nouvelles de Sporstpress.be
par Michel Salmon
 
Lors du dernier conseil d’administration de Sportspress.be, on a appris que le CIO avait réservé 20 places seulement pour la presse écrite belge (contre 27 à Londres) et 5 aux photographes. L’association va réagir à l’encontre de cette limitation surprenante par rapport à des pays comme la Suisse ou les Pays-Bas, mieux dotés. Sportspress qui compte 80 membres en moins cette année, en cause principalement les 73 collaborateurs victimes de la fusion « Médiahuis » en Flandre, entre le Belang van Limburg, la Gazet van Antwerpen et le Nieuwsblad.
Enfin, on a appris aussi que, vu le succès du système d’accréditations « on line » pour les matches de D1 via les rédactions sportives, les cartes impersonnelles de football national ne seront pas rééditées cette année. La carte « simple » de journaliste ou collaborateur suffit pour accéder aux stades des autres divisions nationales.
 
ÇA VA SE SAVOIR
Jos cède le relais
par Dominique Delhalle
 
La succession de Jos Segaert au titre de secrétaire général de « Sportspress.be » par Pierre Bilic sera soumise à l'approbation de l'assemblée générale du samedi 28 février.
Pierre est à présent un jeune retraité de « Sport/ Foot Magazine. » Son activité régulière au sein de l'association, tant à la coupole nationale qu'à l'aile francophone, le prédisposent à prendre un tel relais. Jos Segaert cède le témoin après seize années d'un dévouement, d'une efficacité dont seuls ses collègues et amis du conseil d'administration peuvent réellement mesurer l'ampleur.
Chacun a renoncé à compter la somme de courriers, de mails, de coups de téléphone, reçus et traités, tant de journalistes professionnels que de collaborateurs, de photographes et de contacts hors presse. Et cela à toute heure du jour, quelquefois entre deux foulées ou même entre deux longueurs de bassin.
Jos entretient sa forme physique autant que sa loyauté envers la profession et sa cordialité vis-à-vis de ses collègues. Il restera actif à « Sportspress.be » et sera plus disponible pour sa famille. Journaliste au « Volk » puis au « Nieuwsblad », Jos Segaert dynamise cette association depuis près de trente ans, initialement à la section  « Brabant », en y occupant diverses fonctions.
Dank u hartelijk, vriend !
 
Santé, Michel 
par Pierre Bilic
Laurent  Denuit  mériterait quatre étoiles au guide des organisateurs. Ainsi, il  a réuni en toute discrétion la rédaction de la DH ainsi qu’une belle brochette de copains et de « papets » pour faire la fête à Michel Dubois. Laurent a plongé sans hésiter dans les richesses de la gastronomie pour composer le menu : sauerkraut,  weisswein, schokoladenkuchen etc. Et ces spécialités ont ravi tous les palais pour le plus grand plaisir de Michel et de son épouse, Pascale, grands amateurs de « deutschen specialités ». A l’heure des discours, Miguel Tasso présenta sa plus belle collection de mots pour retracer la carrière d’un géant du journalisme sportif doté d’une plume abondante, riche, unique en son genre. Christian Hubert s’est fait un plaisir de raconter quelques anecdotes du « pensionné » qui a accepté de suivre le Club  Bruges en tant que collaborateur. Cela ne  ravit pas que la DH. Gesundheit, Michel....
 
Merci Hector
par Michel Salmon
Actif pendant plus d’un demi-siècle (!) au sein des différentes sections ou comités de notre association, Hector Mahau a fêté - peu après ses 90 ans ! - sa « mise à la pension » définitive de son mandat au sein de la presse sportive. Comme nous le rappelions dans une précédente lettre d’info, sa carrière fut particulièrement riche en rencontres, sportives et humaines. Qui d’autre pouvait rassembler autour de lui (et de sa chère épouse) début novembre la presque totalité du comité directeur de l’APFJS, ainsi que ses anciens présidents de section ou national comme Armand Flament et Jean Lafleur ? « Heketor » fait toujours l’unanimité et le président Gérardy lui a remis au nom de notre association un ultime cadeau doublé d’un grand merci et d’un banquet en son honneur. Même  « le papet » Jean-Louis Donnay avait, depuis sa retraite andalouse, tenu à saluer Hector via un billet où il louait sa gentillesse, son sourire irradiant et son inaltérable bonhomie, lui qui le côtoya sur les pupitres de presse du Pays Noir et au sein de l’APBJS de nombreuses années. Au revoir et merci, Hector.
Hector Mahau et son épouse mis à l’honneur par l’APFJS.
 
Plus qu’une amitié...
par Pierre Bilic
 
Ce n’est un secret pour personne, Thomas Busiau, excellent confrère du Soir, mène un combat courageux contre d’importants problèmes de santé. Soutenus par Frédéric Larsimont et Kevin Centorame, Thomas était présent à la fête organisée par la DH à l’occasion du départ à la retraite de Michel Dubois. Frédéric a tout fait pour que son confrère passe une excellente soirée. Cette attention et des gestes simples de la vie de tous les jours ont touché tout le monde. Fred n’appréciera peut-être pas qu’on souligne cette noblesse car c’est normal pour lui. Tant pis : chapeau Frédéric et Kevin.