Copy


 

View this email in your browser
EDITO
Des vœux, un vote et des projets pour débuter 2016

par Michel Salmon (secrétaire APFJS)
Au nom du président Gérardy et de toute son équipe, l’APFJS vous présente ses meilleurs vœux de réussite, de santé et de bonheur pour 2016. Une année chargée de projets pour notre nouvelle ASBL qui compte – en plus des tâches habituelles de l’aile francophone de Sportspress.be depuis 15 ans – aller à la rencontre de ses membres dans chaque province. On vous en dira plus dans le courant du premier trimestre mais un groupe de travail se penchera sur ces rencontres destinées à mieux entendre vos remarques, ou besoins, ainsi que ceux des non-membres… L’assemblée générale ordinaire de l’APFJS se tiendra également fin février à Namur, la première depuis l’AG constituante. Enfin, une journée de détente sera de nouveau organisée fin mai, à l’attention de tous nos membres, avec un retour plus que probable à Pairi Daïza qui accueille toujours à bras ouverts les journalistes sportifs à des conditions défiant toute concurrence…
Mais c’est surtout dès ce lundi que l’APFJS vous sollicitera au travers du referendum visant à élire les  trophées du mérite sportif Wallonie-Bruxelles pour l’année 2015, rebaptisés par le ministre des sports « FrancoSports 2015 ». La cérémonie aura lieu le 29 janvier au Country hall (Liège) devant des centaines de sportifs et invités. Dès la semaine prochaine donc, vous pourrez élire des lauréats dans plusieurs catégories différentes parmi les meilleurs sportifs francophones. Un choix réservé aux journalistes professionnels et aux collaborateurs non-professionnels de l’APFJS qui recevront un bulletin à renvoyer par mail ou fax au huissier chargé du dépouillement. Soyez nombreux à participer svp, il en va du crédit de notre profession aux yeux des autorités… Voici déjà la liste des nominés, disponible en cliquant ici. A lundi pour le vote…

 
REMISE DE PRIX
« Le Plus du Sport » en duo et en équipe
Frédéric Larsimont (Le Soir) a tenu, avec Jean Derycke (L’Avenir) à nous adresser ces quelques lignes à la suite de la remise du « Plus du Sport 2014 ». Nous les publions dans leur intégralité, histoire de marquer encore une fois cet élan de solidarité dont avait fait preuve la profession à l’égard de Thomas Busiau :
« Ces quelques lignes pour vous remercier tous, en notre nom à Jean Derycke et à moi, Frédéric Larsimont, d’avoir si gentiment pensé à honorer la mémoire de Thomas Busiau lors d’une soirée parfaitement organisée et où l’on a senti une vraie chaleur humaine. Comme j’ai eu l’occasion de le dire de vive voix, c’est avant tout et surtout à Thomas que vous avez décerné ce prix que nous aurions tant aimé ne jamais devoir recevoir. Pour l’avoir vécu en première ligne, son combat pour rallier le Brésil dans un ultime effort a été exemplaire, selon l’expression consacrée, mais aussi extrêmement digne. Sa dernière ligne droite vers l’inéluctable le fut tout autant et c’est ce qui a encore un peu plus renforcé notre admiration collective, qu’on l’ait connu de près ou de loin, pour un être de grande qualité. Et c’est précisément parce que Jean, moi ou de nombreux collègues avions décelé un chic type derrière des dehors très affirmés, qu’ils ont été si nombreux à l’avoir accompagné jusqu’à la mort, l’hiver dernier.
 Que soient remerciés une fois encore et sincèrement associés à ce « Plus du Sport », nos collègues et confrères Christophe Berti (Le Soir), Manuel Jous (RTBF radio), Manu Salvé (SudPresse), Kevin Centorame (La DH/Les Sports), Xavier Thirion (L’Avenir/Le Soir), Christophe Van Impe (SudPresse) et tous ceux que j’ai oublié de citer dans l’émotion,  pour leur contribution à cette fin de parcours qui s’est effectuée autant dans les rires que dans les larmes. Pour votre part, vous avez, vous aussi, comme individus ou en tant que membres de l’APFJS, été largement à la hauteur de l’hommage que le métier se devait de rendre à Thomas. De notre côté, Jean et moi n’avons aucun autre mérite que celui d’avoir fait notre devoir d’homme. Merci encore pour notre grand bonhomme. »
 
Le président Gérardy et l’APFJS ont remis le « Plus du Sport » à J. Derycke et F.  Larsimont (photo B. Fahy)
 

ÇA VA SE SAVOIR
Un dictionnaire du sport luxembourgeois

par Daniel Lapraille
Une gageure, mais il l’a fait ! Francis Collin, de Soy (Erezée), journaliste sportif jeune retraité depuis un an, ex-chef des sports de L’Avenir Luxembourg, vient de publier aux éditions Weyrich un dictionnaire des sportifs luxembourgeois, un ouvrage appelé à être réédité et à devenir une référence. Le grand frère de l’actuel ministre des Sports a pu compter sur tous ses souvenirs, son vécu, mais aussi tout son impressionnant carnet d’adresses et son réseau pour compiler plus de 2500 noms de sportifs, dirigeants, bénévoles, correspondants de presse, bref tous ceux qui ont écrit l’histoire du sport luxembourgeois. De Gérard Deprez, actuel député européen, avant-centre à Compogne qui a un jour donné un penalty à l’adversaire dans sa grande magnanimité, à Ingrid Lempereur, seule sportive luxembourgeoise à avoir décroché une médaille olympique, en passant par un président de club de P3 ou une boxeuse, vice-championne d’Europe, c’est des milliers de mini-portraits écrits avec chaleur et rigueur que notre confrère propose.

Kevin Centorame s’exile en Espagne
Petite  surprise pour ceux qui ne s’y attendait pas : Kevin Centorame (DH) a quitté la Belgique pour s’installer en Espagne tout en changeant de métier : « C'est le fruit d'une mûre réflexion que nous avons avec ma compagne depuis plusieurs années. Je suis installé à Orihuela Costa, 45 km au sud d'Alicante. Même si je garde une collaboration avec la DH, essentiellement pour le foot étranger, j'ai entamé une seconde carrière dans l'immobilier de vacances et ce, au sein d'une agence « belge » www.sunoversea.net ayant pignon sur rue ici depuis 6 ans. Encore merci et, d'ores et déjà, mes meilleurs vœux pour 2016. » Voilà pour ceux qui connaissent aussi la région…