Copy
Voir cet e-mail dans votre navigateur

Communiqué de presse

5 février 2019


Les banques éthiques font trois fois mieux que les grandes banques

Sur 10 ans, la rentabilité moyenne des 23 banques éthiques en Europe est trois fois plus élevée que celle des 15 banques systémiques. Financité demande aux autorités fédérales de favoriser le développement banques qui poursuivent des objectifs d'intérêt général.

C'est le deuxième rapport du genre présenté au Parlement européen aujourd'hui par la Fondation finance éthique, du groupe italien Banca Etica. Résultat : sur la période 2007-2017, les banques éthiques ont connu une rentabilité annuelle moyenne de 3,98 %, contre 1,23 % pour la quinzaine d'institutions financières dites systémiques en Europe.
En réalité, les grandes banques ont pu réaliser des profits spectaculaires jusqu'en 2006-2007. Mais la tendance s'est retournée, et les banques éthiques qui n'avaient pas cédé aux sirènes des produits financiers exotiques aux rendements vertigineux se sont avérées plus solides à long terme.
Les 23 banques éthiques font aussi mieux en termes d'impact sur l'économie réelle. En 2017, les prêts de représentaient 77 % des activités des institutions durables, contre 40,52 % pour les autres.

Présentation au Parlement européen


Mis à disposition des autorités européennes, la Commission est invitée à légiférer autour du rapport. Le but : reconnaître la différence structurelle entre ces deux types d'institutions. Car depuis la chute de Lehman Brother le 15 septembre 2008, 750 milliards d'euros ont été investis pour sauver une douzaine de banques de la faillite. Et le rapport pointe au contraire : «  pas le moindre centime n'a été dépensé pour les 23 banques éthiques et durables en Europe. »
L'analyse reproche également aux institutions européennes d'avoir réduit la notion de « durable » aux seuls aspects environnementaux, excluant les impacts sociaux de ces institutions..
 

Que recommande Financité?


Financité regrette que le système financier soit actuellement dominé par les banques commerciales et d’investissement qui sont organisées de manière structurelle et permanente autour d’un objectif de maximisation des profits. Cet objectif contraint régulièrement les banques à desservir l’intérêt général – que l’on pense, par exemple, au développement local, au développement durable, à l’inclusion financière ou à la protection des consommateurs.

Ce que souhaite Financité :
- La reconnaissance des particularités des institutions financières éthiques et durables
- Un soutien au développement des banques publiques et coopératives qui poursuivent des objectifs d'intérêt général

Recommandation 18 de notre Memorandum :



"Financité demande aux autorités fédérales de favoriser la diversité de l’industrie bancaire et permettre le développement de banques coopératives qui offrent une plus grande stabilité de revenus et une volatilité inférieure de rendements par rapport aux banques commerciales."






Retrouvez l'ensemble des " 56 propositions pour une finance au service de l'intérêt général, proche et adaptée aux citoyens "



Annexes

Contacts presse

  • Morgane Kubicki - morgane.kubicki@financite.be - 0478.40.17.53
  • Julien Collinet - julien.collinet@financite.be - 0495.64.85.55
Copyright © Financité *|2019|*

Se désinscrire de cette newsletter
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Website
Website