Copy
View this email in your browser
Hello elfe chryséléphantine,

La semaine dernière, une participante d'un atelier me dit : “j’aimerais vraiment que ça change côté boulot, mais….”

Toi qui me lis régulièrement, tu sais que ce “mais” est l'équivalent d’un coup de frein à main quand tu roules à fond sur l’autoroute (c'est dangereux, n'essaie pas 🙂) : ce “mais”, c’est un non déguisé.
Derrière son "mais", il y avait un sujet sur l’argent. Je veux que ça change MAIS je ne peux pas perdre en salaire.

Toi aussi tu es peut-être dans ce dilemme en ce moment.
Si je résume, c’est :
Je veux que ça change parce que je suis mal avec mon boulot, mais je ne veux pas qu’il y ait un prix à payer. Après tout, je vais mal, je ne vois pas pourquoi ce serait à moi de payer. J’aimerais juste qu’on me rajoute une dose d’excitation, de reconnaissance et de fun. Et qu’on enlève ce qui me saoule et me pèse.

Au fond, tu sais que ça relève plus de la baguette magique que de la réalité, mais comme tu ne sais pas trop comment t’y prendre, why not la magie ?!

Ensuite, comme tu ne crois que très modérément à la magie finalement, tu te sens coincée.
pfff…

Rien de plus inconfortable pour toi, la pro efficace, qui gère tout et en toute circonstance.

Aujourd'hui, je te propose de partir explorer ton monde à l’envers (je suis en plein dans la saison 4 de Stranger things 🙃. Elle est beaucoup mieux que la 3, si tu veux mon avis) et d’aller regarder ce qu’il y a derrière ce “mais”.

Le salaire : tu ne veux / peux pas voir ton niveau de rémunération baisser.
Il est déjà intéressant de départager entre “veux” et “peux”, car il n’y aura pas le même moteur derrière, ni les mêmes craintes à aller travailler..
Quelle est ta réalité ?
En quoi est-ce absolument vrai ?

Une transition pro s’accompagne très souvent d’une baisse de salaire. Cette baisse peut être définitive ou, simplement, passagère (passage par la case chômage par exemple).
Si tu peux vivre avec moins de revenu, évalue précisément combien tu es prête à accepter ? Cela te permettra de dimensionner la solution à aller chercher.

La variable salaire est importante dans ton équation de changement. Ce n’est pas la seule variable, mais c'est souvent la première facilement accessible et mesurable.
L’argent est le premier souci de mes clientes en début d’accompagnement. Le gros hic. Le truc qui les a empêchées de tout envoyer balader jusqu’ici.

Malgré le côté important et accessible, il est important de laisser cette variable de côté au début de ta réflexion de changement.

Pourquoi ?

Au début, tu es dans le flou, tu ne sais pas encore exactement où tu vas. Tu es plutôt en mode fuite avec une liste de tout ce que tu ne veux plus faire ou vivre.
Comme c’est flou, tu ne peux pas encore mesurer ce que ce changement va t’apporter (le flou se mesure mal).
Par contre, tu mesures très bien tout ce que tu pourrais perdre. Les jours de bad trip, ce que tu perds, c’est astronomique. Limite tu vas finir sous les ponts.
La balance est assez vite faite. TOUT pèse vachement plus lourd que RIEN.
⬆  Illustration faite avec amour et Canva, que tu vois si tu actives les images.

C’est donc un comportement humain raisonnable que de ne pas opter pour le flou qui ne pèse rien. Même si le tout est en train de se transformer en un quotidien qui te pèse chaque jour un peu plus.

Grâce à mon merveilleux schéma, tu vois que tant que tu ne rééquilibres pas cette foutue balance, il sera difficile de bouger.

Donc, avant de te soucier de ton éventuelle perte de salaire, tu peux commencer par clarifier le flou.

  • faire un point financier chiffré
  • travailler tes valeurs
  • comprendre ce qui cloche aujourd’hui
  • identifier ta marge de manœuvre dans ton poste actuel
  • libérer de la place pour travailler sur un nouveau projet
  • quels apprentissages tu retiens de tes bad trips
  • prendre du temps pour te reconnecter à toi (activités créatives, activité physique, méditation ….)

Ajoute tout ce qui peut t’aider à cette liste.

Et, quand ton cerveau part en mode cochon d’inde qui veut faire fumer sa roue sur le sujet de l’argent. Dis-lui gentiment : STOP !!!!! On verra ça plus tard.

Aujourd’hui, tu ne sais pas quel est le bon niveau de changement pour toi. Donc, le salaire, on verra après. C’est comme si tu te questionnais sur les options d’une voiture, alors que tu ne sais même pas si tu ne vas prendre un vélo ou une trottinette.

Muscle ton mental à envoyer bouler ton réflexe primaire de trouille sur l'argent. 

Parce que tant qu’il est omniprésent, il bouffe de la place dont tu as besoin pour autre chose.

Tu y reviendras ensuite. Quand tu auras des éléments qui te permettront de chiffrer ton projet et de mesurer ce que tu risques de perdre (ou pas) et ce que tu vas gagner. À ce moment-là, ce sera un de tes critères de décision (et certainement pas le seul).
-------
Si tu penses que ce sera plus facile en étant accompagnée, réserve une séance découverte.
Je réserve ma séance découverte
Prends soin de toi, aime-toi.

Françoise
🔔 Tu veux relire d'autres carnets de coach : ils sont tous là (ou presque)
📬 On t'a partagé cette newsletter et tu n'envisages plus de vivre sans me lire chaque semaine : abonne-toi ici
📝 Besoin d'aide pour refaire ton CV : toutes les réponses sont là
🎙🎙 PODCAST 🎙🎙

Il y a quelque temps j'ai eu le plaisir d'être interviewée par Sophie Duflo sur le podcast "50 ans d'âge et plus" (je te rassure, si tu es plus jeune, tu peux écouter aussi 😉). J'ai beaucoup aimé ce moment. Donc, si tu veux en savoir un peu plus sur moi, le lien est juste en dessous.
J'écoute le podcast
Ma page FB
Mon site
LinkedIn
Email
Pinterest
Envoyé à :<<Email>> 
Se désinscrire 
 
2022- Françoise Bourgouin EI - 47 avenue Aristide Briand - 10600 LA CHAPELLE SAINT LUC
 






This email was sent to <<Email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Françoise Bourgouin - Coach de votre carrière · 47, avenue aristide briand · LA CHAPELLE SAINT LUC 10600 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp