Copy
View this email in your browser

Hello lovely luciole en  ̶l̶o̶u̶b̶o̶u̶t̶i̶n̶ crocs,

Ce mois de juin est riche en anniversaires pour moi. Alors c’est parti, je te raconte ma life en mode “il y a ….”

Il y a 30 ans, j’avortais dans une clinique de Saint Dizier (Haute-Marne, au cas où tu situerais mal). Je me souviens de la panique lorsque j’ai découvert que j’étais enceinte. Je me souviens du soulagement d’avoir ce choix. Je ne regrette pas. C’était douloureux, mais c’était assez facile. Soyons vigilantes à ce que ça la reste. Pour que toutes les bonnes cocottes (et les autres) puissent avoir ce choix.

Il y a 20 ans, je me mariais. Je n’étais pas sûre. Je ne suis toujours pas sûre. C’est peut-être pour ça que ça dure ?

Il y a 2 ans, je démissionnais d’un job où j’étais reconnue et compétente. Un job, qui me laissait du temps pour moi et m’assurait une sécurité totale, mais qui me rendait dingue.
L’histoire avait commencé avec une DRH très à l’écoute, qui m’avait dit que si je n’étais pas contente, la porte était grande ouverte (je la remercie, car sans cette remarque j’y serai peut-être encore !). Dans le TGV qui me ramenait de cette réunion, j’ai cherché des infos sur le dispositif démission reconversion. En arrivant à ma voiture, j’étais au téléphone pour prendre rdv avec un conseiller en évolution professionnel. Le processus de décollage était amorcé.

J’ai envie de profiter de cet anniversaire pour faire un mini bilan de ces 2 ans (c’est un peu à ça que ça sert finalement).
 
1- Un départ, c’est toujours triste
Même si tu crèves d’envie de te barrer de là, il y a des liens qui se sont noués et qui t’égratignent quand tu les romps. Parce que même si on se dit, promis juré, qu’on s’appellera, on ne le fait pas tant que ça. Ajoute à cela 2 ans de covid et de confinement et pouf, tu ne te vois plus.
Donc partir, c’est triste et c’est ok. Ce sentiment n’est absolument pas le signe que tu fais une connerie.
 
2 - Un départ, ça allège. 
Le sentiment de légèreté, de toute puissance, d’invulnérabilité, que tu ressens quand tu as pris ta décision, est précieux. Quand j’ai quitté mon bureau le dernier jour, j’avais le sentiment de marcher sur l’eau en allant jusqu’au parking (un peu aussi parce que mon pot de départ était riche en champagne).
Cette légèreté est un bon indicateur : un mélange de fierté, de confiance et d’envie. Elle va se dissiper. Alors célèbre-la. Ancre ce ressenti en t’offrant un truc ou, mieux encore, en le fabricant. Cet objet sera le souvenir de ce moment et te permettra de t’y reconnecter plus facilement les jours down.
J’invite mes clientes en fin d’accompagnement à se faire un cadeau de fin de bilan. Pour reconnaitre le travail déjà accompli et marquer l’étape.   
 
3 - Partir, ce n’est pas redémarrer de zéro 
Même si c’est un nouveau métier, une nouvelle organisation, tu te rends compte qu’il y a des tas de choses que tu sais déjà faire. Et tu vas plus vite.
Par exemple, mon expérience en gestion de la qualité m’a servie pour comprendre et utiliser les doc Qualiopi de mon partenaire en bilan de compétences. Cela m’a aussi permis de décider que je n’avais pas envie de me certifier, car je ne voulais pas y consacrer de temps, ni d’énergie.  

4 -  Partir : c’est le meilleur outil de dev perso que j’ai testé
J’ai plus appris en 2 ans et fait de rencontres, qu’en 10 ans dans mon dernier poste.
Moi qui rêvait de travailler chez moi, de ne plus avoir d’équipe à manager, je me suis rendue comte que ça avait ses limites. Et que j’avais besoin d’équilibrer entre le toute seule et le collectif. Sur le côté équipe à gérer, je suis toujours dans le pas envie.
Tu peux lire tous les bouquins de développement du monde, il arrive toujours un moment où tu es seule pour décider. Et tu n’es pas sûre. Il y a des choses sur lesquelles tu vas te tromper. Mais tu sauras réagir et ajuster.  
 
5 - L’entrepreneuriat, ça s’apprend.
Je voyais mon pote maçon se débrouiller avec son entreprise depuis 25 ans, alors facile non ?  bah, non en fait. 
Quand on change de métier pour se mettre à son compte, on est focus sur le métier, l’expertise à acquérir. Avec le recul, l’apprentissage de l’entrepreneuriat, quand ça fait 25 ans que tu es salariée, devrait occuper autant de place que le temps consacré à apprendre ton nouveau métier.
Quand tu deviens coach on te dit qu’il faut trouver ta couleur de coach, ton style.
C'est pareil pour l’entrepreneur :  tu dois trouver ce qui te correspond (tes offres et ta façon de les vendre) et nouer des partenariats avec des personnes complémentaires.
Par exemple, je suis une quiche pour vendre, j’ai dépensé pas mal d’argent à essayer, en vain, d’être ce que je ne suis pas. Jusqu’à ce que j’accepte que c’était ok et qu’il y avait d’autres solutions.
 
6 - La reconnaissance, ça existe.
La plus belle chose que j’ai découverte lors de ces 2 ans, c’est la reconnaissance.
La mienne, et celle de mes clientes (et clients, il y en a quelques uns). J’ai appris à m’en donner. Et j’ai aussi appris à recevoir celle des autres. 
Je fais partie des gens qui en ont besoin. Beaucoup. Je ne prends plus cela pour de la faiblesse. 

Je te laisse avec tout ça. Mon quotidien n’est pas parfait, mais il est plus en accord avec ce que je suis. Je suis sûre qu’il y a encore d’autres projets, d’autres orientations. 
To be continued…

-------
Si tu penses que ce sera plus facile en étant accompagnée, réserve une séance découverte.
Je réserve ma séance découverte
Prends soin de toi, aime-toi.

Françoise
🎙 Tu veux m'entendre en vrai ? J'ai été interviewée 
📣 - par Sophie Duflo du podcast 50 ans d'âge et plus : je t'en dis un peu plus sur mon parcours.
📣 - par Claire Flury du podcast Plaff : j'y parle de confiance en soi.
🔔 Tu veux relire d'autres carnets de coach : ils sont tous là (ou presque)
📬 On t'a partagé cette newsletter et tu n'envisages plus de vivre sans me lire chaque semaine : abonne-toi ici
📝 Besoin d'aide pour refaire ton CV : toutes les réponses sont là
Ma page FB
Mon site
LinkedIn
Email
Pinterest
Envoyé à :<<Email>> 
Se désinscrire 
 
2022- Françoise Bourgouin EI - 47 avenue Aristide Briand - 10600 LA CHAPELLE SAINT LUC
 






This email was sent to <<Email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Françoise Bourgouin - Coach de votre carrière · 47, avenue aristide briand · LA CHAPELLE SAINT LUC 10600 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp