Copy
Si vous rencontrez des difficultés pour visualiser ce bulletin, consultez la version en ligne
Faire des erreurs n’est pas toujours le plus terrible, ce qui est dommage c’est de ne pas apprendre de nos erreurs, de ne pas nous en excuser, de ne pas regretter, de ne pas changer.
Le sens de la vie est justement d’apprendre dans le miroir de nos actions ce que nous devons améliorer à l’intérieur de nous, et… de parvenir à le faire ! Juste faire un constat d’accident n’est pas suffisant, nous nous devons de réparer et repartir tout neuf ensuite. Une vie heureuse est une vie d’apprentissage, de remise en question personnelle et de croissance intérieure. Une vie qui s’installe progressivement dans une éthique.
L’actualité met à jour une des perturbations mentales qui fait obstruction à l’éthique : le mépris. Définition dans Comment comprendre l’esprit : « le mépris est un facteur mental perturbé qui est l’opposé de la considération pour les autres ». Plus tôt Guéshé-la dit : « Définition de la considération pour les autres : la considération pour les autres est un facteur mental dont la fonction et d’éviter les actions inappropriées pour des raisons qui concernent les autres. En présence d’autres personnes, nous avons besoin de rester attentifs à la manière dont notre comportement pourrait les déranger ou leur nuire. Nos désirs sont sans fin et certains provoqueraient un grand désarroi chez les autres si nous les réalisions. Par conséquent, avant d’agir selon nos souhaits, nous devons d’abord nous demander si cela dérangerait les autres ou leur nuirait. Si nous pensons qu’il y a ce risque, nous nous en abstenons. »
Imaginons un monde fondé sur la considération pour les autres, un monde sans mépris, et puis construisons-le, par notre propre éthique, et en soutenant celle des autres, quelles que soient les difficultés.
Novembre
Initiation à la méditation
Samedi 11 de 10h à 13h
Entraînement à la concentration
Samedi 18 de 10h à 13h
Comment nos rêves dévoilent la réalité
Sam 23 de 20h30 à 21h45 à la salle Connective
Télécharger gratuitement le nouveau livre de Guéshé La
Enseignement à Pignan
Jeudi 16 de 20h15 à 21h30
La paix de la concentration
Samedi 18 (suite) et dimanche 19
Inauguration du CMK Paris
Samedi 25
Méditation du mois
Événements à venir
Célébration du Dharma au CMK France
Du vendredi 1 au dimanche 3 décembre
La joie de purifier son esprit
Samedi 16 décembre de 10h à 13h
Retraite de Vajrasattva
Du jeudi 14 au dimanche 17 décembre

Témoignage de Thomas

 

Un désir d'aller vers un esprit pur


Bonjour,

ThomasJ’ai découvert le bouddhisme Kadampa il y a un an, je connaissais déjà le bouddhisme et je cherchais une pratique pour purifier mon karma et participer à la vie d'une communauté. Depuis, je fais quotidiennement la pratique de purification des 35 bouddhas : je me prosterne une fois devant chaque bouddha après avoir récité son nom, puis il faut réciter un texte où l’on exprime le regret de ses actions négatives commises par le passé.

Cette pratique me fait un grand bien physique et mental, et plus encore : purifiant mon esprit je vais m’épargner de nombreuses souffrances futures.

J’ai également pris goût à diverses prières chantées que je pratique le plus souvent possible ; je suis maintenant devenu un bouddhiste Kadampa et j’en suis très heureux.

Les enseignements du programme général, le Mardi soir me permettent également de mieux aborder de nombreux problèmes de mon quotidien ; merci Emma !

J’espère que la générosité des gens va permettre au centre Kadampa de Montpellier d’avoir de belles années devant lui…

A bientôt, et bonne route.
Thomas
Copyright © 2017 Centre Kadampa Vajrasattva, tous droits réservés.


Vous souhaitez modifier la façon de recevoir ce bulletin ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences d'inscription ou se désinscrire de cette liste

Email Marketing Powered by Mailchimp